Affaire Seznec Investigation : Demandez les boulets de la rentrée !

Publié le par Liliane Langellier

"On ne tire pas sur une ambulance."

Françoise Giroud

 

Que la terre s'arrête de tourner...

Que tous les médias se mettent en arlerte rouge...

Voilà Gari en larmes sur le forum de J.A.C. (Justice Affaires Criminelles).

Voilà Gari qui pleure dans le bureau du proviseur.

Et voilà qu'il inonde tout le forum de ses posts chialeurs...

Car on a osé écrire quelque chose contre lui...

Lui qui se permet d'écrire contre tous les autres....

Si c'est son droit de demander l'enlèvement d'un post où il se sent injurié (même s'il ne l'a pas volé à force de soûler tout le monde), expliquez-moi alors pourquoi s'il se sent "humilié" par ces injures, il juge bon de les recopier partout sur le dit forum après avoir hurlé pour obtenir leur suppression ???

Parce que, nous, on s'en fout.

Et ce qu'on voit surtout, nous, c'est qu'ils nous prennent inutilement de la place, lui et son ego meurtri !

Encore un qui devrait s'offrir fissa le livre du cher Docteur Eric Berne (le père de l'analyse transactionnelle"Que dites-vous après avoir dit bonjour ?"

Ce que l'on appelle couramment la P.A.E. (Parent, Adulte, Enfant) afin de distinguer dans lequel des trois états se trouve notre interlocuteur quand il nous parle.

Ou nous-mêmes lorsque nous lui répondons.

 

1. Gari

Evidemment, avec les pseudos, je n'ai aucune preuve tangible de ce que j'avance ci-dessous.

Toutefois, mon intuition me trompe rarement.

Des dates et des recoupements sont sans appel !

Mon histoire avec Gari a commencé ailleurs et autrement. 

Un certain 20 février. De l'an 2014.

Où, toujours trop sûr de lui, il a osé m'attaquer sur France Justice.

Vous pensez bien que j'ai rapidement eu les mots pour le dire.

Et il s'est ramassé le fameux "Siffle, beau merle".... Sur Mediapart....

Curieusement, début fin mars/début avril 2014, un certain "Gari" déboule dans les commentaires de mon blog.

Je sens l'avocat à plein nez.

Le pro Denis Le Her Seznec qui empeste tous les commentaires de mon blog.

Et je fais immédiatement le rapprochement.

Mais certains s'aventurent à lui répondre.

Alors qu'un autre me conseille même et surtout de le laisser parler...

Histoire de voir...

Histoire de voir quoi ?

Ce que j'avais compris au premier jet.

Qu'il était le messager de Petit-Fils premier qui n'est pas vraiment capable d'aligner ce genre de littérature....

Donc voici Gari et sa logorrhée verbale qui viennent envahir sans vergogne les commentaires de mon ancien blog.

Que je décide d'arrêter une première fois - suite à une dispute qui a fait mal et dont la  cause est bien le maudit Gari - vers le 14 avril 2014.

Histoire de voir...

Pour ceux qui ont la comprenette difficilette, j'explique : Gari vient toujours nous inonder de sa prose à des moments "cruciaux" de l'affaire Seznec.

Son dernier passage sur J.A.C. visait la sortie du livre de Me Denis Langlois.

Qu'il attendait en parlant de tout et de rien. 

Surtout de rien d'ailleurs....

Mais, la vantardise l'emportant toujours sur l'intelligence, il me déclare dans un post "qu'il dessine"....

Vous en connaissez beaucoup, vous, des avocats qui dessinent dans l'affaire Seznec ?

Comment je l'ai su ?

Suffisait de lire attentivement, très attentivement, toujours sur J.A.C. :

Sujet : Seznec : Coupable ou innocent - débat autour de la culpabilité de Seznec...

Gari sur J.A.C. le 2 février 2015 à 2 h 22 : 

"Etant dessinateur, je me suis appliqué à ce petit exercice, au bout d'une dizaine de minutes mon poignet avait pris suffisamment le bon mouvement pour que le résultat obtenu se révèle satisfaisant. Et je mets au défi quiconque n'est pas un expert de discerner qu'il ne s'agit pas d'une signature similaire à celle que l'on voit reproduite au bas de l'acte Le Verge. "

Pensez donc que si j'avais besoin de vérifier à qui je pensais....

Voilà qui était fait et bien fait.

Il était reparti.

Personne ne le réclamait.

Et voilà qu'il revient.

M'est avis qu'il est là pour une bonne raison...

M'est avis qu'il attend encore quelque chose...

Il se pavane devant une dame pâmée (une c'est assez pour discréditer tout le sexe féminin !)

Deuxième boulet de la rentrée....

 

2. La psy conteuse

Alors, elle, elle arrive juste après l'une de mes attaques contre Catherine Clausse.

Catherine Clausse qui ne m'a jamais ménagée.

Me considérant de haut. 

Comme un genre de "sous-développée avec ma piste de Lormaye".

Et que je n'ai pas ratée en me moquant de ses esprits/écrivains qui lui ont ordonné : "Cap sur le Canada" et qu'elle suit aveuglément...

"L'omnisciente Catherine Clausse" comme l'écrit si justement le juge Favard (en page 105 de son ouvrage).

Petit-Fils premier s'est quand même mangé la honte en la faisant témoigner en Cour de Révision... Alors que ses sources étaient les esprits frappeurs....

Et qu'il le savait pertinemment.

Or donc Claudine Jourdan - alias Christine Gérard - alias Quezaco (1) - alias Breizh - tente de balancer 11 pages de commentaires sur mon blog une certaine nuit de fin juin dernier.

Oui, son nom, flanqué de celui de Christine Gérard, figurait dans les foutues 11 pages.

Et il ne me fut pas difficile de trouver qui elle était en le gouguelisant tout simplement.

Car elle est répertoriée dans les interventions du PlusObs.

Enfin ça, pour moi, dans les commentaires de mon blog, c'est "Du jamais vu" !

Et c'est bien la première fois que cela m'arrive en 5 années de blog Seznec....

Et c'est d'une incorrection totale !

Elle n'a pas pensé que j'étais assez intelligente pour modérer les commentaires de mon blog.

Et ne pas laisser publier tout et n'importe quoi.

Là, c'est plutôt le grand n'importe quoi d'ailleurs.

Et comme ça ne marche pas la première nuit, elle essaye de nouveau la seconde nuit.

Elle va tout essayer d'ailleurs : se plaindre à Overblog que je l'ai injuriée (même système que le Gari, hein, elle chiale chez le proviseur), m'envoyer des vraies injures sur un mail de potes à elles (que je dépiste facilement, et oui, n'est pas Rouletabille qui veut...)

Enfin, ô Gloire, elle a réussi à publier son conte....

Sur J.A.C. sous le nom de Christine Gérard dans le sujet "Secret de famille".

Sur le blog de Skeptikos (qui l'a viré illico).

Et encore dans les commentaires d'un article d'Hervé Chambonnière du journal Le Télégramme (aucune pudeur !)

Et là j'ose me moquer.

Oui je me gausse. Parce qu'il y a largement de quoi...

Je rigole même en écrivant que les éditions Harlequin ont refusé son roman de gare.

Dans le Grand Hebdomadaire où j'ai travaillé, ils ne l'auraient pas même laissé nettoyer les touches de nos ordinateurs de peur qu'elle nous écrive quelque chose en lousdé.

Elle quitte J.A.C. - je ne sais toujours pas si elle a compris que Skeptikos s'était légèrement moquée d'elle - après des adieux déchirants.

Qui ne déchirent personne.

Et la voilà qui revient aussitôt sous le nouveau pseudo de "Breizh"...

Là encore "Histoire de voir" met les pieds dans le plat car il n'a rien vu.

Je suis obligée d'intervenir auprès de louisfrançois, modérateur de J.A.C., pour faire enlever certains de ses posts, car mémère dépasse un peu les bornes de la méchanceté en me nommant pour mieux me dégommer. (Oui, oui, j'ai toutes ses injures bien rangées en stock au cas où...)

Bref, cette psy qui n'a pas lu Berne (il est toujours temps) se met dans son état enfant/victime et fait des adieux touchants la semaine dernière.

Et elle quitte J.A.C. à cause de moi...

Qui n'y écris plus. Depuis février dernier.

Sa logique personnelle, sans doute...

En alignant bien ses diplômes sous sa signature.

Dès fois qu'on en douterait...

C'est vrai qu'on en doutait....

Et même qu'on est plusieurs à en douter...

A peine partie voilà qu'elle est déjà de retour !

Et comme dirait quelqu'un (qui, lui, voit clair) : "M'est avis qu'on n'en a pas fini avec elle..."

Elle a tout compris de la psychologie des personnages de l'affaire Seznec.

Surtout "le brillant phallique dont Pierre Quémeneur tend à s'auréoler...."

Et là, je me dis, sans charité aucune, cela nous soulagerait si elle commençait par essayer de se comprendre elle-même (un pti coup de divan, quoi...)

Pour mieux analyser son propre fonctionnement.

Histoire de....

Ne pas se ridiculiser devant les autres.

Ne pas chercher la bagarre à tous les coins de blog.

Reconnaître, avec humilité, qu'elle débarque sur l'affaire Seznec.

Qu'elle ne connait absolument pas.

Qu'elle se pose aussi et surtout la question de ce que je peux représenter pour elle au point de fixette où elle en est rendue.

A ne pas passer une seule journée sans dire un mot ou sans faire un acte contre moi.

Et qu'elle daigne se comporter enfin en Adulte (oui, le A de P.A.E., quoi)

En cessant de caillasser chaque phrase de mes articles.

Qu'elle serait bien incapable d'aligner.

 

 

Voilà.

C'est tout.

C'est court.

Ce ne sera pas plus long.

Aucun des deux personnages n'a fait avancer d'un seul iota l'affaire Seznec.

Ce sont deux boulets à éviter....

Pour que la rentrée soit saine et sente meilleure.

L'une travaille avec les esprits. L'autre croit avoir de l'esprit.

C'est beau les illusions... ça aide parfois à vivre....

L'affaire Seznec fut l'os à ronger d'un grand nombre de dérangés (Huzo, Privat, Hervé, etc...)

On croyait que c'était fini.

Et ben non : vlà qu'ça recommence !

 

Liliane Langellier,

D.E.A. de Persiflage (avec mention A+).

 

(1) Oui, oui, j'ai laissé Quezaco s'exprimer dans les commentaires de mon blog...

Alors que je savais pertinemment qui elle était !

 

P.S. Cela ne me gêne pas du tout que Gari ait reproduit sur le forum de J.A.C. ce que je viens d'écrire à son sujet.

Car, moi, j'assume parfaitement.

Même si je retrouve mes écrits dans le sujet "Théodore Picard" (Rubrique Divers).

Mais que "Gari" remplace son nom tout au long du texte par celui du modérateur "louisfrançois"....

Cela s'appelle tout simplement un faux.

Et, là, j'ai demandé qu'il soit enlevé illico.

Il eût été toutefois correct qu'il cite sa source (bibi).

Et qu'il veuille bien régler en messages privés ses problèmes avec la modération.

Plutôt que de reproduire son post de pseudo persécution ad nauseam.

Juste histoire de respecter les autres intervenants.

Et de ne pas nous la jouer "Via dolorosa".

A 19 heures, ce 26 août, soit en 24 heures, Gari a écrit 10 longs posts reproduits dans toutes les rubriques de J.A.C. pour nous pleurer son ego meurtri....

10 longs posts coupant les conversations entre intervenants sans aucune gêne.

On est en H.P. (Haute Psychiatrie).

19 h 51, post de louisfrançois, modérateur sur J.A.C. :

Suite à ces des attaques personnelles contre l'un des administrateurs du groupe, le membre Gari a été exclu du groupe.

Z'ont même une rue à leur nom....

Z'ont même une rue à leur nom....

"Le temps ne fait rien à l'affaire...."

Une fois de plus...

Une fois de trop...

J'ai encore reçu un commentaire injurieux....

Désormais je n'en parlerai plus.

En parler,

c'est donner vie et importance à ceux qui les écrivent.

 

Publié dans Affaire Seznec

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article