Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 880 articles.

Affaire Seznec. Les projets farfelus des Seznec pour Traou-Nez...

Etre psychanalyste, c'est simplement ouvrir les yeux sur cette évidence qu'il n'y a rien de plus cafouilleux que la réalité humaine.
Jacques Lacan, Séminaire III.

Ils ont bien trop parlé les Seznec...

Et les journalistes en ont bien profité.

Si bien que l'on retrouve du tout et du n'importe quoi dans leurs déclarations décousues.

Surtout du n'importe quoi, d'ailleurs.

Reprenons.

Pierre Quémeneur souhaite vendre sa propriété de Traou-Nez en Plourivo dont l'attrait majeur est, indéniablement, les 90 hectares de forêt. 

"80 hectares de prussiers [NDLR pins maritimes] de belle venue de 5 à 30 ans ; 10 hectares autrefois sous labour, aujourd'hui sous pins sylvestres de très belle venue de 5 ans environ."

Pierre Quémeneur est marchand de bois.

Guillaume Seznec, maître de scierie.

Seznec le confie au boulanger (le Belge de la rue de Brest ?) :

"La propriété était plantée d'arbres superbes, dont l'abattage serait d'un rapport excellent."

 

Ouest-Eclair du 18 juillet 1923

 

"A Plourivo, les Seznec auraient défriché le terrain, créé des pépinières, exploité les bois et l'affaire aurait été fructueuse dans un délai de cinq ou six ans."

Jusque là, ça va, on peut suivre...

 

L'Echo de Paris du 18 juillet 1923

"Elle proteste contre la dernière condamnation qui la met dans une situation précaire, les affaires marchaient et à Plourivo on aurait, d'année en année, défriché les terres, créé des pépinières, installé l'électricité, concasseurs, moteurs, turbines, etc. C'était une question de matériel à acquérir et d'exploitation à entreprendre, comme aussi de bénéfices à partager."

Là...

Ce n'est pas possible, elle a dû abuser du Byrrh, sa boisson préférée !

Ce n'est pas moi qui l'invente, mais ses charmantes voisines qui le disent et Michel Keriel qui l'écrit en page 101 de son livre "Seznec. L'impossible réhabilitation".

Rappelez-vous aussi le curieux témoignage de Mme Le Flohic lors du procès de Quimper, le 1er novembre 1924.

Maria Le Flohic tenait un débit de boisson, épicerie, bureau de tabac à Traon ar Velin.

Marie-Jeanne est pourtant bien placée pour savoir que Guillaume Seznec est ruiné. Et couvert de dettes.

Elle en fait des caisses et raconte n'importe quoi.

Du concassage ?

Ce qui signifie réduire en petits morceaux.

Pour faire quoi ?

De la litière pour les chats ????

Ouest-Eclair du 25 juillet 1923

"Elle ajoute que les deux hommes envisageaient la possibilité d'une association pour l'exploitation d'un chantier de concassage. M. Quemeneur aurait voyagé pour la vente, même en Angleterre, et son mari aurait surveillé les ouvriers."

Là, c'est du pipeautage level expert.

..........................

Résumons-nous...

En mai, le gars Seznec se vante chez son boulanger d'acquérir prochainement une propriété avec des arbres superbes dont l'abattage sera d'un rapport excellent.

Marie-Jeanne, elle, en rajoute un peu plus et délire avec du concassage, des turbines, des moteurs....

C'est comme toujours un vrai concours de mythos.

Cela ne leur a guère porté chance.

 

Liliane Langellier

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article