Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 880 articles.

Affaire Seznec. En 1923, la police a bel et bien enquêté sur l'Américain Cherdy...

Le bonheur c'est de chercher.
Jules Renard / Journal

Souvenez-vous...

Dans La Dépêche de Brest du 1er juillet 1923 :

"Cependant, l'enquête se poursuit sur le fameux Charly. Cherly, etc.; il y a tant d'Américains qui portent des noms analogues à ceux-là. Une vérification est en cours, au sujet d'une déclaration faite cet après-midi à M. Darru, commissaire aux délégations judiciaires, par un journaliste suédois.

Notre confrère a déclaré reconnaître, dans une photographie publiée par un de nos confrères parisiens, les traits d'un de ses compatriotes nommé Gunnar Escherdin, 33 ans, qu'il avait connu en 1914 à Stockholm. , .

Gunnar Escherdin s'occupait de la fabrication des pâtes à papier et du commerce de bois. Il était venu en France en 1917 et fut l'objet d'un arrêté d'expulsion pour propagande communiste et antifrançaise en 1919, Cet arrêté fut rapporté à la suite d une démarche du consul de Suède qui donna même une place à M. Escherdin dans ses services.

A l'heure actuelle, le suédois serait soit à Paris, soit à Pont-Saint-Maxence. Il sera sans doute, facilement retrouvé et la police le croit étranger à l'affaire.

Cependant  nous croyons savoir que ce Suédois fit à plusieurs reprises, pour le compte d'une maison de vente de bois, des tournées en Bretagne où il connut Seznec. Il aurait même eu. ceci demande confirmation, un rendez-vous fixé avec le Breton le 1er juin, dans un café de la place de la Bastille."

Ouest-Eclair du 1er juillet 1923

Le Matin du 1er Juillet 1923.

"M. Darru, commissaire aux délégations judiciaires à la préfecture de police"

 

 

Peut-on aller jusqu'à penser qu'il a aussi enquêté sur la B.P.C. ???

Quand on écrit qu'il n'y a pas eu de recherches sur Charly...

C'est montrer que l'on a fait aucunes recherches sur le sujet.

Il n'y avait pas que Pierre Bonny comme policier chargé d'enquêter sur l'affaire Seznec.

Je rappelle que 43 policiers sont venus témoigner au procès d'octobre 1924.

"148 témoins sont convoqués à la barre, dont 123 cités par l'accusation et parmi eux 43 policiers. Leur nombre témoigne de la complexité de l'affaire et de l'importance des recherches faites à Paris, au Havre, dans la région de Dreux, à Morlaix, à Plouaret, à Landerneau, à Brest. Tous rediront ce qu'ils avaient signés dans leur déposition."

in Bernez Rouz en page 147.

Pierre Bonny ne témoignera qu'en 5e position après François Abel, Achille Vidal, André Cunat, Joseph Reymond.

Ouest-Eclair du 29 octobre 1924.

Ceux qui restent bloqués sur le nom de Bonny n'ont rien compris à l'affaire Seznec.

A moins que ce ne soit une ruse de plus pour plaire à Denis Seznec...

Et participer à une éventuelle énième demande de révision du procès Seznec.

L'historien Michel Pierre s'interroge sur cette image, soulignant à propos de l'affaire Seznec que :

« [S'il] est certain que ce policier brillant a pour le moins mal tourné […] chacun est-il à ce point prédestiné qu'être un collaborateur de la pire espèce pendant l'Occupation signifie qu'on était déjà une crapule vingt ans plus tôt ? »

Sicut dixit.

 

Liliane Langellier

 

Lire chez Marc du Ryez :

[Qui, lui, a fait de vraies recherches sur l'affaire Seznec.]

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article