Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 880 articles.

Affaire Seznec : Michel Pierre à Saint Martin-de-Ré le mercredi 30 octobre 2019

Le mensonge est plus aisé que la vérité. Cependant, il suffit d'une vérité pour faire écrouler une pyramide de mensonges.
Pierce Brown ,
Red Rising, tome 2 : Golden Son

Michel Pierre sera au Musée Ernest-Cognacq de Saint-Martin-de-Ré,

le mercredi 30 octobre prochain...

A partir de 18 h 30.

……………………..

Article dans Sud-Ouest :

du 26 octobre 2019. 

Jean-Pierre Pichot.

 

Saint-Martin-de-Ré

Y a-t-il une affaire Seznec ?

Mercredi prochain, à 18 h 30, le musée Ernest-Cognacq proposera une conférence de Michel Pierre intitulée : "Il n'y a pas d'affaire Seznec. Chronique d'une folie médiatique".

Agrégé d'histoire, universitaire, spécialiste d'histoire coloniale et pénale, ancien diplomate et responsable de structures culturelles, Michel Pierre évoquera "cette affaire" qui, depuis près d'un siècle, agite encore les débats.

Guillaume Seznec a été reconnu coupable en 1924 du meurtre de Pierre Quéméneur, conseiller général du Finistère.

En effet, l'affaire Seznec s'est imposée comme une chronique judiciaire qui, entre raisonnements absurdes et hypothèses farfelues, semble être sans fin. Peut-être faut-il revenir à l'énoncé des faits, aux archives et aux interrogations sur le processus transformant un fait divers en folie médiatique ?

Michel Pierre est l'auteur de plusieurs ouvrages sur les bagnes. Son dernier ouvrage "L'impossible innocence" publié aux éditions Tallandier et disponible à la boutique du musée) traite de l'affaire Seznec, de son cheminement dans les médias et l'opinion publique.

Jean-Pierre Pichot.

 

Tarif plein 5 €, réduit 3,50 €

Contact pour réservation : Musée Ernest-Cognacq, 13 avenue Victor Bouthillier,

17410 Saint-Martin-de-Ré

Tél : 05.46.09.21.22

Mail : musee.stmartin@wanadoo.fr

Internet : www.musee-ernest-cognacq.fr

 

Les prochaines conférences de Michel Pierre :

- Samedi 9/Dimanche 10 novembre : Salon du Livre de Brive,

- Vendredi 29 novembre : Quimper (à l'initiative de Bernez Rouz),

- Samedi 30 novembre : Médiathèque de Fouesnant,

- Samedi 7 décembre : Paris. Salon du livre judiciaire,

- Vendredi 13 décembre : Morlaix (à préciser),

- Samedi 21 décembre : Bilipo, Paris.

………………………..

 

P.S. Juste pour dire...

Le Pied-Nickelé qui m'a injuriée en me disant que "Michel Pierre en avait marre de mes louanges"...

Je crois que quelque chose d'essentiel lui a échappé #etoui

Et puis, oui, le musée est payant. Et c'est normal. Je ne pense pas que l'on puisse dire que Michel Pierre se fait du fric sur l'affaire Seznec !

Que de mauvais esprits !

 

Détective N° 107. 13 juillet 1948.

Détective N° 107. 13 juillet 1948.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonjour Liliane,<br /> <br /> Je cite le l'ouvrage de Daniel Le Petitcorps: "Seznec: en quête de vérité" (p 87-88):<br /> "Le centre d'Innovations de Recherches et d'Informations (CIRIS) a publié dans sa revue "Dialogue", un tableau mettant en évidence les éléments qui caractérisent une "affaire d'Etat":<br /> <br /> - Les négligences volontaires de la part des enquêteurs (témoins capitaux non entendus par exemple)<br /> - L'intervention de faux témoins (à charge ou décharge selon le cas)<br /> - La destruction et/ou la dissimulation de preuves et d'indices<br /> - La fabrication de fausses preuves<br /> - La nomination d'experts d'Etat dès le début de l'affaire<br /> - La nomination de contre-experts d'Etat lorsque certaines expertises confiées à des experts indépendants n'ont pas été politiquement satisfaisantes<br /> - La non réalisation des expertises indispensables<br /> - L'utilisation par les experts de techniques obsolètes, pourtant reconnues comme telle par la communauté scientifique<br /> - La publication dans la presse d'éléments d'instruction avant même l'obtention de ceux-ci<br /> - La non diffusion des rapports ou documents gênants<br /> - L'intimidation de témoins<br /> - La nomination de magistrats complaisants<br /> - La complicité de journalistes et/ou d'écrivains complaisants<br /> - La négation systématique par les autorités des évidences les plus flagrantes relatives à leur implication dans l'affaire<br /> - La fabrication d'un bouc émissaire<br /> - L'intervention de tueurs<br /> <br /> D'après la revue, l'affaire Seznec totaliseraient 16 points sur les 17 indiqués...Auquel il faut ajouter l'intervention du pouvoir politique"<br /> <br /> Liliane qu'en pensez-vous ?
Répondre
L
P.S. Je vous conseille vivement la lecture, dans le livre de Michel Pierre, de la page 232 à la page 234 : "La fable de l'"affaire d'Etat" : "Quoiqu'il en soit, et même en admettant que Seznec et Quéméneur se soient approchés de trop près d'un trafic réservé à plus gradé qu'eux en grande truanderie et couvert par des politiciens véreux, il est absurde de considérer qu'on se soit contenté de faire disparaître l'un et de laisser l'autre en vie. Pourquoi ce traitement différent ? Faire accuser Seznec au lieu d'en être débarrassé à jamais aurait été une étrange option."<br />
L
Tout cela est bien joli mais l'affaire Seznec n'est pas une affaire d'Etat. Juste "un fait rural et crapuleux" comme l'écrit si bien Michel Pierre. Mon cher Christophe, il va falloir vous faire une raison et oublier définitivement Pasqua gendre d'un Quéméneur qui aurait fait fortune en tant que bootlegger au Canada #etoui<br /> Il y a déjà assez des menteries de Denis Seznec pour que vous ne veniez pas ajouter les vôtres à la sauce...