Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 880 articles.

Avant l'affaire... Du 1er janvier au 19 mai 1923....

Oui, mais ça, c'était avant !

Jeudi 25 janvier. Trois mois s’étant écoulés depuis le 25 octobre 1922, la Cadillac de Guillaume Seznec devient la propriété de Pierre Quéméner, selon les termes de leur accord, car Seznec n’a pas encore remboursé son emprunt de 15.000 francs (Bernez Rouz 2006, page 59).

 Dimanche 28 janvier. Date de l’extrait d’acte de naissance de Pierre Quéméner portant le timbre du greffe du tribunal civil de Morlaix que l’on retrouvera dans la valise de Pierre Quéméner le 20 juin 1923 au Havre (L’Œuvre du 5 décembre 1923).

 Jeudi 12 avril. Pierre Quéméner écrit à Jean-François Abgrall pour évoquer l’ordre du jour du prochain conseil municipal de Saint-Sauveur (Bernez Rouz 2006, page 28).

Vendredi 13 avril. Jules Verlingue adresse un chèque de 4.800 francs à Pierre Quéméner pour l’achat de bois de chauffe (Bernez Rouz 2006, page 22).

 Dimanche 15 avril. Séance du conseil municipal de Saint-Sauveur.

Jeudi 19 avril. Pierre Quéméner fait visiter Traou-Nez à Guillaume et Marie-Jeanne Seznec, qui sont intéressés. Seznec dira qu'il en a offert 80.000 francs mais que le dernier prix de Quéméner était de 120.000 francs (Bernez Rouz 2006, pages 40 et 41).

Lundi 23 avril. À l’occasion de la session du conseil général à Quimper, Pierre Quéméner déjeune avec Jules Verlingue et propose de lui vendre sa Cadillac pour 20.000 francs. Verlingue en offre 15.000. Quéméner lui propose également Traou-Nez (Bernez Rouz 2006, page 41).

Vendredi 27 avril. Paul Uhl, de Saint-Pol-de-Léon, intéressé par Traou-Nez, écrit à l’agence Le Griguer de Paimpol, en charge de la vente (Bernez Rouz 2006, page 41).

 Vendredi 4 mai. Pierre Quéméner écrit à Paul Uhl pour lui proposer de se rencontrer. Son prix pour Traou-Nez est de 160.000 francs (Bernez Rouz 2006, page 41).

 Vendredi 11 mai. Pierre Quéméner fait visiter Traou-Nez à Paul Uhl. Son dernier prix est de 140.000 francs (Bernez Rouz 2006, page 41).

Mardi 15 mai. Guillaume Seznec change trois pièces d’or américaines à l’agence du Crédit Lyonnais de Morlaix (Le Petit Parisien du 11 juillet 1923).
 Jules Verlingue adresse un chèque de 14.560 francs à Pierre Quéméner pour l’achat de bois de chauffe 
(Bernez Rouz 2006, page 22).

Vendredi 18 mai. Jules Verlingue écrit à Pierre Quéméner pour lui dire qu’il se désiste concernant la Cadillac et Traou-Nez (Bernez Rouz 2006, page 41).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article