Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 880 articles.

A la question : Guillaume Seznec était-il coupable ???

Le bonheur c'est de chercher.
Jules Renard / Journal

On me la pose souvent cette question...

Très souvent...

Alors, plutôt que de laisser les autres répondre à ma place...

Et pour qu'on ne me fasse pas dire ce que je ne dis pas...

Je vais vous la faire courte.

Dans ce 849e article sur l'affaire Seznec.

 

1/ Guillaume Seznec a bel et bien réalisé les faux en écriture.

Pour s'approprier Traou-Nez, la villa de Pierre Quémeneur à Plourivo (Côtes d'Armor).

Plus personne ne revient sur ce fait.

L'avocat Denis Langlois, lui-même, en est désormais intimement persuadé.

Lire ici son remarquable site.

Une preuve : Jamais Guillaume Seznec, lors de son procès, n'a demandé une nouvelle expertise de son écriture sur les promesses de vente.

 

2/ Le cadavre de Pierre Quémeneur est la clé de cette affaire.

Il le savait bien, le gars Guillaume, puisque, dès son arrestation, il n'a cessé de brâmer : "Montrez-moi le corps !"

C'est cette béance qui a donné lieu à toutes les interprétations possibles et imaginables.

Pour moi...

Je pense que, dans un accès de colère, suite à la fatigue de la route, et à des réflexions humiliantes du conseiller général, Guillaume Seznec a tué Pierre Quémeneur d'un coup de cric.

Dessin Gilles Pascal pour France 2

Et qu'il a fait disparaître le cadavre dans l'un de ces étangs de Gambais, si célèbres du temps de Landru.

Jamais Seznec n'a pu justifier sa trop grande consommation d'essence dans la nuit du vendredi 25 au samedi 26 mai 1923.

 

3/ Guillaume Seznec méritait-il le bagne ?

Certainement non.

Le bagne si bien décrit par Albert Londres :

« Le bagne n’est pas une machine à châtiment bien définie, réglée, invariable. […) On y chercherait vainement le gabarit qui sert à façonner le forçat. Elle les broie, c’est tout, et les morceaux vont où ils peuvent. » (1)

Ce bagne était un abcès purulent sur l'idéal de notre belle République française.

Personne, absolument personne ne méritait cet horrible châtiment.

 

4/ Peut-on saluer la ténacité des membres de la famille Seznec pour défendre leur Guillaume ?

Oui et Non.

Cette famille n'a pas cessé d'accuser d'autres acteurs de l'affaire Seznec pour blanchir leur bagnard.

Ils sont même allés jusqu'à accuser la famille de Pierre Quémeneur en la personne de Jean Pouliquen !

Et, encore aujourd'hui, je lis nombre d'absurdités condamnant les Ackermann, Kerné, Gherdi, de Jaegher et autres personnages.

Salir pour blanchir n'a jamais été une option.

 

 

5/ Le centenaire de l'affaire Seznec nous révèlera-t-il des surprises ?

Sans doute au niveau des publications.

Denis Seznec ne voudra pas être en reste.

Ce serait élégant qu'il corrige les nombreuses inexactitudes de sa bible "Nous, les Seznec".

Seznek/SaintOp se fendra sans doute d'un ouvrage.

Le dossier accessible à tous nous ouvrira-t-il de nouvelles pistes à explorer ?

A suivre.

 

Liliane Langellier

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article