Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 880 articles.

Le F.B.I. n'a absolument rien à voir avec l'affaire Seznec...

emphase , nom féminin
Exagération d'une personne dans ses gestes, dans sa façon de parler, dans sa démarche afin de se donner plus d'importance qu'elle n'en a en réalité ou pour donner un caractère grave à son discours.
Exemple : L'emphase mise dans son discours a eu l'effet inverse : tout le monde se moquait de lui.
Synonyme : exagération, grandiloquence, amplification
Contraire : discrétion, naturel, réserve
Étymologie : du latin emphasis, lui-même dérivé du grec ancien phasis qui signifie briller
Traduction en anglais : pomposity

Quelle emphase permanente !!!!

A en lire le pitoyable article du Télégramme d'hier...

A Etel....

Ce n'était pas du tout une conférence...

Thierry Sutter a simplement étalé les différents ouvrages de Denis Seznec sur un tréteau devant sa boutique à Etel (I have the picture to proove it).

Et oui...

"Les Palmistes", en fait, c'est juste son épicerie ételloise.

C'était donc comme un étalage de foire-à-tout ou de brocante pour les touristes de Pâques.

On est loin, très loin, très très loin du public des grandes conférences passées.

 

"Amicalement, à l’occasion d’un séjour dans le secteur, Denis Seznec est venu à la rencontre du public étellois et des nombreux passionnés de « l’affaire » bientôt centenaire dont son grand-père, Guillaume, a été le centre. Accueilli aux Palmistes par Thierry Sutter, il a aussi dédicacé ses ouvrages. Il a aussi évoqué la probable nouvelle demande en révision de l’affaire, qu’il pourrait déposer devant la justice, au vu de nouveaux éléments venus du FBI confirmant le trafic de Cadillac comme toile de fond à « l’affaire »."

Man Dieu...

C'est quoi les nouveaux éléments venus du FBI ?????

Qu'est-ce que le FBI vient faire dans le trafic de Cadillacs ?

Et surtout surtout dans cette affaire Seznec ???

Pour faire simple....

Et employer les justes mots...

Petit rappel de ce qu'est le F.B.I. :

Je lis chez Louis la Brocante...

"Je pensais avoir quasiment terminé mon enquête. Je n'avais plus que quelques points supplémentaires à vérifier. J'avais trouvé suffisamment d'éléments probants concernant Turrou et son implication dans le marché des Cadillac en 1923. Voilà qu'un mystérieux correspondant me fit parvenir plus de 600 documents inédits provenant des archives du FBI. Il y a des moments dans la vie où il faut savoir garder son sang froid et analyser calmement la situation. Je dois admettre que j'avais quand même du mal à rester serein. Qu'allais-je donc trouver dans toutes ses notes, mémos, archives, courriers…"

Le coup du correspondant mystère est à rapprocher ici de l'auteur mystère du premier bouquin de Bertrand Vilain.

Al Baker.

Qui était, en fait, tout simplement le grand-père de son épouse américaine.

"Qu'allais-je donc trouver ???"

Oui, on se le demande...

Encore et toujours de l'emphase...

En fait, c'est juste Richard Bareford...

L'auteur de la biographie de Leon Turrou sur "Find a Grave"...

Qui, à la demande du broc, lui a fait parvenir ses propres documents FBI.

Broc qui n'est JAMAIS allé faire des recherches lui-même à Washington.

Jamais !

En voilà la preuve en direct de la bouche du cheval (e-mail personnel) :

"Comme je le soupçonnais. Je reconnais une partie de mes écrits sur votre blog. Quand je l'ai posté sur Find a Grave, je n'avais aucune connaissance de l'affaire Seznec. Mon intérêt pour Turrou était de corriger le canard historique du FBI selon lequel il était le briseur de serment avide et déloyal qui a bousillé l'enquête Rumrich. Vilain m'a contacté en octobre dernier au sujet de mes sources que j'ai partagées. J'avais lu le livre de Patenaude et je pensais que c'était un travail de sape sur Turrou, à partir des rumeurs et des ragots répandus par ses rivaux dans l'ARA. Il ne dit pas un mot sur la raison pour laquelle Turrou a rejoint l'ARA, pour retrouver sa famille. Il y réussit, peut-être avec l'aide du commissaire Dzerzhinsky. Vilain m'a récemment envoyé un brouillon de son livre et je n'ai pas été convaincu par sa théorie de Turrou. Il a rejeté mes suggestions visant à inclure des informations contraires. Je m'attends à ce que le livre de Rhodri présente une vision plus équilibrée de Turrou. Quant à 1923, le seul incident curieux qui ne figure pas dans la biographie de Find a Grave est la rencontre de Turrou avec Herbert Hoover à New York le ou vers le 14 mai (c'est dans le livre de Patenaude) ; une semaine plus tard, Turrou était de retour en France. Je pense en quelque sorte qu'il y avait un lien, que peut-être Turrou était en quelque sorte en mission pour Hoover. La seule référence que Turrou ait jamais faite à propos de cette période était qu'il avait une proposition commerciale qui se terminait «en calamité», ce qui impliquait qu'il avait été escroqué. Il était un arnaqueur et un joueur, mais rien ne prouve qu'il était un criminel. Vilain a fondé sa théorie sur deux entretiens du FBI de 1938 avec l'ancien propriétaire de Turrou, Joseph Davidowsky. Il les cite comme preuve que Turrou était capable de tout, que le but de son voyage de 1923 était de frauder ses partenaires américains et de casser la banque à Monte-Carlo. Je les vois comme les diatribes alcooliques d'un antisémite russe, jaloux de la publicité de Turrou et cherchant à attirer la faveur du directeur Hoover en salissant Turrou."

Ce n'est pas parce que Leon Turrou était un arnaqueur et un joueur qu'il est venu obligatoirement escroquer nos deux Finistériens dans leur cambrousse...

Sûre qu'il ne savait pas même désigner du doigt le département du Finistère sur une carte...

Pourquoi pas Al Capone pendant qu'on y est ????

Ou Lucky Luciano ???

Ou Frank Costello ???

On a déjà Pierre Quémeneur, bootleger et beau-père de Charles Pasqua dans le fantasme de la prohibition avec Christophe Janiczak et sa piste bidon du Canada...

Pauvre affaire Seznec, elle devient désormais un vrai repaire de "dingos" !!!

...........................................

Alors....

Maintenant...

Expliquez-moi comment tout ça devient :

"Il a aussi évoqué la probable nouvelle demande en révision de l’affaire, qu’il pourrait déposer devant la justice, au vu de nouveaux éléments venus du FBI confirmant le trafic de Cadillac comme toile de fond à « l’affaire »."

Ou encore :

"La nouvelle demande de révision portera en effet sur l'affaire de Cadillac vers la Russie des Soviets ainsi que d'autres faits nouveaux inconnus de la cour d'Assises en 1924 prouvés par une série de documents d'archives."

Quels nouveaux éléments  du FBI ????

Quel trafic de Cadillac vers la Russie des Soviets auquel Pierre Quémeneur et Guillaume Seznec auraient pu participer ???

Quel trafic ???

Ce n'est pas de nous conter par le menu sur des pages et des pages la situation politique et sociale en Russie en 1923 qui changera grand chose à l'affaire.

Contrairement à ce que nous affirme notre brillant dernier auteur, il n'y a aucuns liens secrets entre Moscou et Landerneau (je croule de rire !)

Et puis...

Une bonne fois pour toutes...

Côté Ricains..

Leon Turrou n'a rien à faire dans l'affaire Seznec.

Rien du tout.

La vie de ce brillant "guy" n'a jamais croisé celles de nos deux clampins finistériens.

Le F.B.I. n'a rien à voir non plus dans l'affaire Seznec.

Ce sont des délires loukoumiens americano-finistériens de fins de barbecues trop arrosés.

Qui n'engagent que son auteur.

Après nous avoir menti à toutes les pages de son ouvrage "Nous, les Seznec" ...

Denis Seznec a-t-il envie de tomber dans ce nouveau panneau et de se ridiculiser à ce point ???

Je demande.

S'il vient la curieuse idée à Me Leborgne de se plonger dans le très médiocre ouvrage de Louis la Brocante...

Cet homme brillant va tout  comprendre à la première lecture.

Mais Me Leborgne a bien d'autres chats à fouetter actuellement avec le mandat international d'arrêt contre Carlos Ghosn que vient juste de délivrer la justice française.

Dans notre affaire Seznec, dégonflons les ballons de baudruche...

L'emphase, toujours l'emphase...

What a pomposity, indeed !!!!!

 

Liliane Langellier

P.S. Je rappelle à toutes fins utiles que "nous" attendons toujours les preuves que :

1/ Leon Turrou est l'auteur de la petite annonce O.I.R. parue dans L'Auto les 7 et 9 février 1923...

2/ Pierre Quémeneur et Guillaume Seznec lisaient le journal L'Auto...

3/ Pierre Quémeneur et Guillaume Seznec connaissaient Leon Turrou...

4/ Leon Turrou était bel et bien à bord du Berengaria qui a accosté à Cherbourg le lundi 21 mai 1923 à 16 heures...

Aussi longtemps que ces 4 points n'auront pas trouvé réponses...

La théorie Turrou/FBI ne tiendra pas la route !

 

Probationem exspectamus.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article