Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 900 articles.

L'affaire Seznec et le rêve américain...

Je reviendrai je ne sais pas quand
Cousu d'or et brodé d'argent
Ou sans un sou, mais plus riche qu'avant
De l'Amérique
L’Amérique, l'Amérique, je veux l'avoir et je l'aurai
L'Amérique, l'Amérique, si c'est un rêve, je le saurai
Tous les sifflets de trains, toutes les sirènes de bateaux
M'ont chanté cent fois la chanson de l'Eldorado
De l'Amérique
Joe Dassin

L'Amérique...

Année 1923...

La guerre a cessé depuis 5 ans...

Elle a été gagnée grâce à l'intervention de l'armée des Etats-Unis.

Des milliers de jeunes gens ont trouvé la mort dans des tranchées sordides.

On honore les morts, on construit des monuments rien que pour eux.

Et, très vite, la population française se scinde entre ceux qui y étaient et ceux qui n'y étaient pas.

Ceux qui y étaient sont souvent revenus blessés dans leurs corps, estropiés, gueules cassées...

Les autres ont grossi leurs portefeuilles dans des commerces pas toujours licites.

Et la construction de camps américains a encore augmenté leurs bénéfices.

L'Amérique...

Le grand rêve...

A Paris, dans les milieux intellectuels, c'est le triomphe de la "génération perdue".

Une expression inventée par Gertrude Stein qui l'a piquée à un garagiste lyonnais...

Où elle venait faire réparer sa Ford...

Lorsqu'un jeune mécanicien n'a pas réussi à réparer la voiture assez rapidement, le garagiste a crié au jeune homme: « Vous êtes tous une génération perdue. »

 En racontant l'histoire à Hemingway, Stein a ajouté: « C'est ce que vous êtes. C'est ce que vous êtes tous ... vous tous les jeunes qui avez servi pendant la guerre. Vous êtes une génération perdue. » Hemingway attribue ainsi la phrase à Stein, qui était alors son mentor et patron.

L'Amérique...

Paris...

La Coupole, La Closerie des Lilas, le bar du Ritz, Le Flore, La librairie Shakespeare and Company de Sylvia Beach...

Les écrivains : Ernest Hemingway, Francis Scott Fitzgerald, Gertrude Stein, John Dos Passos, Ezra Pound, Langston Hughes...

Les artistes, tels que Man Ray ou Alexander Calder, des chanteurs et musiciens, tels que Joséphine Baker, Ada « Bricktop » Smith, ou Cole Porter...

Paris est une fête écrira plus tard le grand Hem !

Qui s'est battu sur le front italien.

Du côté de Brest...

L'Amérique...

C'est surtout le profit !

Pour la première fois, cette géante déploie sous les yeux des petits Finistériens ébahis toute sa grande puissance.

Le camp de Pontanezen : un rêve à portée de mains.

On y joue du jazz.

On y boit du whisky.

On y fume des Pall Mall.

Et....

On traficote en tous genres.

Le plus vaste camp militaire du monde abrite près de cent mille soldats américains.

"Après la guerre, nombre de soldats américains se souvenaient d'avoir couché au moins une semaine dans les Napoleon's barracks."

Oui, les petits Finistériens n'en croient pas leurs yeux...

« Les soldats sont généreux. Ils font cadeau aux gamins de leurs armes inutilisables sur le front. Avant de partir, ils plient leur tente, allument un grand feu de bois et chantent toute la nuit en attendant l’ordre de route. Les hommes de la police montée, d’anciens cow-boys pour la plupart, font du rodéo dans les champs. Un jour c’est la fête au camp. On aperçoit le général qui sort d’une incroyable voiture noire, immensément longue… Une Cadillac dernier modèle. Décidément, ces Américains ne cessent pas de surprendre. »

Guillaume Seznec est aux abois.

Le commerce marche mal.

Lui, qui a toujours aimé la mécanique, va se lancer dans un trafic à sa mesure : acheter et revendre des voitures américaines.

Ce commerce est à son échelle.

A une toute petite échelle.

Sa femme, elle, va laver le linge des Tommies...

Surtout celui des officiers.

Qui paient bien.

Mais elle n'est pas la seule.

« Règne soudain une incroyable prospérité. Les femmes lavent le linge des officiers qui paient bien. Elles livrent les chemises dans de grandes feuilles de papier blanc fournies par l’administration du camp. On vend de la bière au café du village, mais pas d’alcool. La Military Police ouvre l’oeil. »

L'Amérique...

« La construction d’une véritable ville de bois est nécessaire et dix mille soldats du Génie s’y emploient. Ils commencent par aménager de vraies routes empierrées, macadamisées, des dizaines de rouleaux compresseurs y travaillent sans relâche. Des larges avenues sont ainsi dégagées. Des trottoirs en caillebotis permettent aux hommes de marcher au sec. On construit dix kilomètres de chemin de fer à voie étroite pour approvisionner les magasins et les cuisines. Douze cuisines équipées du matériel le plus moderne serviront chacune dix mille repas à l’heure. Le gros matériel arrive par voie ferrée. On a raccordé le camp à la gare de Brest. Les locomotives ont déjà débarqué au port. D’où vient l’eau ? Il en faut 45.000 hectolitres par jour. On la puise à Penfeld. »

Pierre Quémeneur, le négociant en bois, a vu immédiatement le profit à tirer de toute ce bouillonnement de richesse...

Leur vendre du bois pour construire leurs duck boards, leurs trottoirs en caillebotis et leurs maisons du camp.

Quémeneur va y faire sa richesse.

C'est un mercanti...

Comme tant d'autres...

Mais il s'attire rapidement jalousies et haines.

C'est ça l'Amérique, dans l'affaire Seznec.

Oui, c'est ça et rien d'autre.

Deux hommes qui, à leur façon, très différente, ont été en contact avec les Sammies.

Cela ne leur portera guère bonheur.

Pierre Quémeneur sera assassiné.

Guillaume Seznec envoyé au bagne de Cayenne.

Même si nos mères ont encore rêvé de la puissance américaine déployée le D.Day...

Nous, leurs filles, comme les étudiantes des campus américains, avons défilé contre la guerre du Vietnam.

L'Amérique n'était alors plus un rêve...

Mais un cauchemar dans les rizières de My Lai.

Qui peut encore rêver d'Amérique aujourd'hui ?

Qui ?

Sauf à étudier leurs grands auteurs...

Ceux de la génération perdue, justement.

 

Liliane Langellier

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article