Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 880 articles.

L'affaire Seznec : une affaire franco-française entre deux bretons....

Elucubration = Réflexion laborieuse.
S'emploie surtout de manière ironique pour souligner un résultat peu convaincant.
- Il va nous annoncer le fruit de ses élucubrations.

A l'heure même où l'affaire Seznec déraille...

Sur des rails de chemin de fer américano-russe...

Il est important de rappeler que cette affaire concerne deux Bretons.

Et se déroule en Finistère.

Donc, en France !

Pas plus de Russkofs que de Ricains !

Et oui...

L'affaire Seznec, c'est tout simple : ils sont partis à deux pour Paris...

 Guillaume Seznec est revenu tout seul.

C'est généralement le dernier à avoir vu la victime qui est soupçonné d'être son assassin.

On perd la trace du conseiller général Pierre Quémeneur après leur passage à Houdan.

Personne ne peut, à ce jour, dire si ou ou non Pierre Quémeneur a bien atteint Paris.

Personne.

Ce que l'on sait, par contre, c'est que Guillaume Seznec est rentré à Morlaix aux premières heures du lundi 28 mai 1923.

C'est d'ailleurs lui qui l'a dit urbi et orbi.

Dans sa déposition du 28 juin 1923 (in Bernez Rouz en page 73) :

"J'ai enfin quitté Rennes le même jour pour arriver à Morlaix le lendemain matin 28 mai vers trois heures du matin après de nombreuses pannes résultant toujours de crevaisons."

A partir de ce scénario tout simple...

Tout a été imaginé...

Même le pire.

A un point tel que certains nouveaux venus sur l'affaire vont jusqu'à penser aujourd'hui que c'est Seznec la victime de cette affaire.

Et en oublient l'affliction dans laquelle cette disparition a plongé la famille Quémeneur.

C'est Guillaume Seznec qui a inventé de toutes pièces le personnage de Charly.

Inventé, on vous dit...

Et aujourd'hui encore, cela donne lieu à d'incroyables délires avec la participation de l'ARA, du GUEPEOU, du FBI....

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !

Guillaume Seznec l'a dit lui-même : il est rentré le lundi 28 mai 1923 au tout petit matin à Morlaix.

Exit donc les délires de Petit-Guillaume...

Et de ses charmants fils, Jean-Yves et Gabriel, qui n'ont jamais pris le temps de mettre un seul instant en doute les paroles de leur père.

Exit donc, l'hypothèse de Denis Langlois.

Et surtout, surtout celles qui ont suivi : (de Charybde en Scylla) : Anne-Sophie Martin et Bertrand Vilain.

Sans oublier le pathétique roman de gare de Claudine Jourdan.

Je répète : Petit-Guillaume s'est servi de la fragilité de Bernard Le Her pour freiner son frère Denis Seznec et sa mère Jeanne dans leur demande de révision.

Bernard a mordu à l'hameçon et est venu colporter l'histoire au propre avocat des Seznec.

Petit-Guillaume a échafaudé tout ce baratin tout seul.

Et nous en sommes encore aujourd'hui à être embourbés dans ses mensonges.

Denis Seznec lui-même ne croit pas du tout à ces délires-là.

Voilà ce qu'il déclare sur France 3 Bretagne le 23 février 2018 :

"C'est absurde, je n'y crois pas du tout", indique-t-il. "Cette piste est faite pour nous nuire. Le témoignage [de "Petit-Guillaume", NDLR], c'est une invention pure de Langlois", a-t-il avancé.

"Qu'ils creusent, qu'ils fouillent, qu'ils détruisent, je m'en fous, c'est ridicule", ajoute-t-il.

Dans Le Télégramme du 21 février 2018 :

"Quel est votre sentiment sur ces fouilles dans la propriété de vos grands-parents ?

« Ça me paraît rocambolesque, délirant. Il y a eu trois perquisitions là-bas. Illégales ou pas, elles ont été menées par des gens qui n’étaient pas de petits flics. C’était une police politique, mais ils n’étaient pas idiots. Par ailleurs, je trouve étonnant qu’il y ait un ex-avocat derrière cette manœuvre, qui parle 40 ans après… Qu’est ce qu’ils espèrent trouver ? Ce n’est pas sérieux du tout. Il n’y a aucun intérêt, si ce n’est de nuire à la cause. Même si on prétend que mon grand-père est innocent, on accuse ma grand-mère, c’est d’un ridicule absolu ! »" 

Et dans 20 Minutes du 5 mars 2018 :

Le nom de votre grand-père s’est de nouveau retrouvé dans tous les journaux.

On a sali ma famille, mes grands-parents. Si on suit la version de ces gens, ma grand-mère aurait refusé les avances d’un homme, avant de le tuer. Elle n’avait jamais été mise en cause. C’est donc elle qui aurait lancé le mouvement #balancetonporc ? Et mon grand-père l’aurait couverte pour la protéger en endossant la responsabilité ? On est en plein délire. Je pense aussi à la famille Quémeneur. Cette version faisait de lui un potentiel violeur. De quoi se mêlent-ils ?

Vous n’avez donc jamais cru à cette version ?

Absolument pas. Tout ce qu’ils ont trouvé, c’est un tas d’ordure. Pourquoi enterrer un homme juste à côté de sa maison quand on est à deux pas d’une rivière et de la mer ? Je ne comprends pas. Je ne vois pas pourquoi on a ciblé la maison de mes grands-parents. Cette affaire est très compliquée. Les gens aujourd’hui ne la connaissent pas. Ce que je veux, c’est être tranquille.

.....................................................

Voulez-vous m'expliquer....

Si Denis Seznec ne croit pas un seul instant dans les élucubrations de ses charmants cousins...

Comment pourrait-il brusquement adhérer aux délires d'un Bertrand Vilain.

Dont tout le pseudo ouvrage est bâti les révélations de Petit-Guillaume et sur un retour inopiné de Pierre Quémeneur à Morlaix...

Pour assaillir sexuellement Marie-Jeanne Seznec.

Le dimanche 27 mai 1923.

Oui...

Comment ???

 

Liliane Langellier

 

P.S. Sur mon blog personnel "Chez Jeannette Fleurs"...

Je viens de dépasser les 310.000 visiteurs depuis sa création...

Je tourne à 7.000/12.000 visiteurs par mois. Selon.

Sur ce blog "Affaire Seznec Investigation"....

J'ai dépassé les 105.000 visiteurs.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article