Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 840 articles.

Auguste Albert Hue. Surnuméraire des P.T.T. à la Poste du Havre en juin 1923...

A lie becomes truth and
then becomes a lie again.
John Hurt, "1984".

Juste une petite mise au point avant de commencer cet article.

Si mon blog est aussi nul que les partisans de Vilain veulent bien le dire, peuvent-ils alors m'expliquer pourquoi ils y sont accrochés comme moule à son rocher ???

Et pourquoi le sieur Vilain n'a qu'un vil souhait : me faire interdire d'internet ?

Savez-vous qu'il est allé jusqu'à raconter que j'étais venue à Saint-Eloy [?] dans ce trou du cul du monde où il habite, roder autour de ses enfants avec un couteau [?]

Moi qui n'ai mis les pieds dans le Finistère qu'une seule fois avec mes parents, pour voir la marine dans le port de Brest, à l'âge de 11 ans...

Moi qui déteste la violence et toutes les sortes d'armes.

Un être normal n'invente pas de pareilles histoires...

Il y a sûrement un vice, et, je crois avoir compris lequel...

Mais revenons à nos moutonssss...

.............................

Le Matin du 5 août 1923

Ce n'est pas un seul témoin qui a vu Guillaume Seznec au Havre le 13 juin 1923, mais au moins 9 témoins [Chenouard, Mottelay, Feuilloley, Hue, Legrand, de Hainault, Azzopardi, Héranval, Deknuydt]...

Et Petit-Fils Premier et sa meute osent nous affirmer que ces braves gens nous ont tous menti.

Qu'ils ont tous été manipulés par la police...

Là, c'est de la pure Science Fiction.

Prenons le gars Hue...

Un simple employé des P.T.T. qui est de service à son guichet quand Seznec se pointe à la poste du Havre...

Avec un télégramme faussement signé Quéméneur et destiné à rassurer la soeur du conseiller général. En lui prouvant que l'ami Pierrot est bien présent au Havre.

Même, si, prudent, il hésite un peu [Avenir de la Mayenne du 12 août 1923] :

Hue sait quand même bien que ce n'est pas Pierre Quémeneur qu'il a eu devant lui :

Le Journal de Rouen du 5 août 1923

Le Journal de Rouen du 6 août 1923

Certes, le bureau était sombre, et Hue le voyait à contre-jour...

Mais Guillaume Seznec avait un physique et une dégaine bien spéciale.

Le Matin du 5 août 1923

Avant cette histoire-là...

Le gars Hue, il devait mener une vie tranquille...

Il a toujours bossé à la Poste : aspirant télégraphiste, commis de magasin, etc...

Mais il s'est battu, lui, contre l'Allemagne du 5 avril 1915 au 27 septembre 1919.

Il a même été nommé caporal le 25 septembre 1915, puis sergent le 5 octobre 1915. 

Geneanet nous le dit : il est né au Havre, il s'est marié au Havre, il est décédé au Havre..

Le 12 novembre 1920. Mariage Hue. Décoré de la Croix de Guerre.

 

Liste électorale Sanvic 1923 :

 

Recensement Sanvic 1926 (Il a deux enfants : Bernard et Paulette) :

 

Cette histoire de Seznec, cela a dû être l'histoire de sa vie...

Pensez donc !

Mais cela l'a tellement tourmenté, que ce fut peut-être la cause de son ulcère à l'estomac !

....................................

Alors oui...

Bien que Guillaume Seznec n'ait jamais été foutu de donner son emploi du temps des 13 et 20 juin 1923...

La famille Seznec a toujours sali les témoins qui contredisaient la version du grand-père.

Et, ça, c'est vraiment très moche.

Maintenant ils vont aller jusqu'à salir un Américain (Leon George Turrou) qui a servi son pays.

"Among his decorations were the Bronze Star Medal, the Croix de Guerre w/palm, and the French Legion d'Honneur. He continued serving in the Army Reserve and eventually retired as a Lieutenant Colonel."

Je suis étonnée que plus de familles n'aient pas porté plainte.

Mais ça viendra peut-être.

 

Liliane Langellier

 

P.S. Comment un être sain d'esprit peut-il imaginer que les trois lettres O.I.R. sur cette annonce, parue dans le journal L'Auto du 7 février 1923, sont un code secret utilisant l'ordre alphabétique ???

Rien, mais rien de rien ne nous prouve que c'est Leon Turrou l'auteur de cette petite annonce.

Rien ne nous prouve non plus que Quémeneur et Seznec l'ont lue...

Ni qu'ils lisaient d'ailleurs le journal L'Auto.

Et puis, qui répond à une annonce recherchant 10 torpédos Cadillac alors qu'il n'en possède qu'une ???

Quant à la notice descriptive, je doute fort que Guillaume Seznec en ait un exemplaire.

Just bullshit !

 

P.S. 2 Ce qui rend fous de rage le brocanteur et ses potes, c'est que j'ai osé écrire 21 articles sur son Leon George Turrou.

A lire ici.

Articles qui prouvent que le Vilain nous a tous pipeautés.

Aucunes recherches personnelles, juste du recopiage.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article