Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 880 articles.

Affaire Seznec. Le Camion Dodge Renault près de Montfort-L'Amaury, mytho de Guillaume Seznec ?

Il a tellement menti, le gars Seznec...

Que fortiche sera celui qui y retrouvera ses petits...

La rencontre du Camion Dodge Renault qui suit n'a pas été traitée par les caïds de l'affaire : Rouz, Langlois et Pierre.

Le Petit Parisien du 19 août 1923

"Il précise même qu'après M. Schwartz, il a été abordé par un conducteur de camion et un ouvrier russe. Mais à quelle date ? Seznec dit : le 27 mai ; M. Schwartz ne sait pas..."

Tant qu'à mentir, pourquoi ne pas mentir utile et ne pas en profiter pour placer le mot "russe" dans cette rencontre ????

Le Quotidien du 19 Août 1923

"Seznec a déclaré que le témoin lui avait donné non seulement de l'essence, mais un cric.

- Non, pas de cric, a répondu Schwartz.

- Alors c'est un autre automobiliste qui m'en a prêté un après, a répondu l'inculpé."

On est dans le vague total, comme dhab !

Ouest-Eclair du 19 août 1923

"Après tout, c'est peut-être un autre camion qui m'aura fourni l'outil."

La Dépêche de Brest du 19 août 1923

"Seznec n'insiste pas, d'ailleurs, et indique qu'il est possible que l'outil dont il s'agit ait été donné par un camion qu'il avait rencontré peu d'instants auparavant."

..........................................

A partir de là...

Les imaginations s'enflamment...

Et on retrouve le foutu camion Renault en page 104 chez Denis Seznec :

"Un peu plus tard apparaît une camionnette de marque Renault. Le conducteur, employé dans un garage, l'aide à remettre la jante en place. Sans doute lui prete-t-il du matériel pour réparer."

Dans le cahier secret de Guillaume Seznec publié sur le site de Me Denis Langlois :

"Or quand une camionnette du garage Renault ou représentant cette marque a passé il n’y avait plus qu’à mettre la jante en place qui n’avait donc pas retardé beaucoup l’automobiliste et, malgré toutes mes insistances pour faire appeler cet automobiliste, on ne l’a pas fait venir. Ce pourquoi je dis que c’était un employé de cette maison, c’est parce que à mon retour à quelques centaines de mètres de Dreux, peut-être même à un kilomètre, ce même automobiliste m’avait repassé alors que j’étais encore arrêté avec des ennuis de moteur et il a également stoppé pour me demander si je n’avais pas besoin d’un coup de main et que si j’avais besoin de réparation je n’avais qu’à aller au garage Renault qui était son patron. Cette camionnette c’était une Dodge."

..................................

Et voilà ce que tout ça devient chez la psy maléfique, qui n'en branle pas une, pique mes extraits de presse, et va bien finir par se noyer dans sa diarrhée verbale :

"Un témoin cité avec beaucoup d'insistance par Guillaume Seznec et qui n'a pas été recherché." 

L'affaire Seznec est une affaire qui a été compliquée à outrance par les tenants de la révision du procès.

Il serait bon aujourd'hui de s'en tenir à des vérités prouvables et incontournables...

Plutôt que d'aller siffler la Traviata sur Mars.

 

Liliane Langellier

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article