Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 880 articles.

Affaire Seznec. Où on reparle de la dame Petit...

Ouest Eclair du 18 mai 1926

 

Souvenez-vous…

C’est l’émeute en mai 1926…

Quand Marie Jeanne porte une quatrième demande de révision (Après Guyoton, Gherdi et Lamarque).

Lire sur le blog "La piste de Lormaye" :

Bernez Rouz en page 188 :

"Dans la même lignée, un épisode curieux se déroule le 4 novembre 1924 à Traon-ar-Velin. Une dame de Paris disant s'appeler Petit dit à Marie-Jeanne Seznec avoir eu un rendez-vous galant avec Quéméneur dans un café le 26 mai. Le commissaire Vidal a rencontré cette dame qui a affirmé n'être jamais allée en Bretagne et n'avoir jamais entendu parler de l'affaire Seznec. Ce témoignage est classé sans suite."

 

Ouest-Eclair du 18 mai 1926

 

La dame qui se présente à Traon-ar-Velin dit qu'elle ne s'est pas présentée plus tôt car elle était en Suisse comme cuisinière et en instance de divorce…

Or la véritable Mme Petit est divorcée depuis 1917 !

Et semble ne jamais avoir quitté Paris 20e ou Drancy.

Voulait-elle faire de l’argent avec cette histoire ???

Ou est-ce une usurpatrice d'identité ???

Une usurpation d'identité pour nuire à la vraie Mme Petit ou à son nouveau compagnon, Charles Lamand.

 

Liliane Langellier

Ouest-Eclair du 15 mai 1926

 

La Dépêche de Brest du 18 mai 1926

Le Petit Parisien du 11 mai 1926

Le Matin 15 mai 1926 - Mme Petit-Jacques en 1924 (en haut) et en 1926.

 

P.S. Et à la mauvaise sauce Claudine Jourdan, cela devient un roman de gare, of course...

"La personne qui est venue à Morlaix semble être une prostituée qui a tout intérêt à usurper l'identité de quelqu'un d'autre pour ne pas avoir d'ennuis avec la police. 

Hélène Petit se présente comme étant Joséphine-Reine Petit-Jacques. Elle connaît probablement cette personne. Elles ont en commun de fréquenter un homme dénommé Lamand. Un client peut-être de Hélène Petit. 

Rien ne prouve que cette femme ait agi par rivalité et jalousie. 

Ce n'était peut-être qu'une prostituée obligée de se cacher de la police et qui voulait témoigner. 

Peut-être un vrai témoin de survie de Pierre Quéméneur."

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article