Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 880 articles.

Affaire Seznec. Les petites annonces de L'Auto au printemps 1923...

Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue.
Albert Einstein

Vous vous souvenez ???

Mais si, dans ma critique du dernier livre de Bertrand Vilain...

...................................

Dans le dixième chapitre, long discours sur la parution des petites annonces dans L'Auto.

Il y a bien longtemps que Thierry Lefebvre me les cite et que je les reproduis sur ce blog.

Mais, là, on a un décryptage, digne des plus mauvais James Bond, sur l'O.I.R.

Mais oui, la petite ligne en bas.

Pourquoi une faute d'orthographe dans "Minstère" ???

Mais qui se cache donc derrière l'O.I.R. ?

Le suspens est haletant.

Est-ce un code ?

Un numéro de téléphone ?

Finalement, on n'en sait rien et on n'en saura d'ailleurs jamais rien.

Thierry a vaguement trouvé un Office Indochinois du Riz (je rigole... entendre ici la voix de Coluche)...

...................................

A côté des drôleries de Bertrand Vilain...........

Il y a les petites annonces de 1923 dans L'Auto.

Et notamment celle-là du 22 mars 1923 "d'accord avec les Soviets" :

Monsieur Jacques, bigre !

Voilà qui donne envie d'en savoir plus.

Rue Davioud...

C'est en plein 16e arrondissement.

Entre La Muette et Auteuil.

On le retrouve aussi en juin 1923 :

 

Et quand on cherche un peu, voilà le recensement 1926 :

 

Notre zig, c'est Nicolas Fradiss né en Russie.

Ah tiens, il s'est marié avec une petite auvergnate, fille de toubib :

Auvergnat de Paris 6 janvier 1901

29 décembre 1900. Mariage Fradiss Courtault

Berditchev. Ukraine.

M. Jacques publie des annonces dans Le Temps en 1923 de mars à novembre :

Alors......

Pourquoi cette annonce du 22 mars 1923 ne serait-elle pas l'annonce déclenchante ???

Courtier en assurances ça veut dire tout et n'importe quoi.

Et puis...

1923, c'est l'année où mon grand père communiste Courtois est parti travailler en Russie via le Trust.

Les relations entre nos deux pays se détendaient.

Tout ça pour dire qu'on peut bâtir des romans à partir des petites annonces de L'auto...

Des romans.

D'autant plus que personne ne peut témoigner du fait que Pierre Quemeneur ou Guillaume Seznec lisaient bien ce journal là.

Ainsi la théorie du livre de Bertrand Vilain s'appuie sur une petite annonce dont on ne connait pas l'annonceur...

Et sur un personnage dont personne ne peut dire s'il était vraiment en France fin mai 1923...

Du vrai travail d'orfèvre !

Heureusement que ce livre minable - édité à compte d'auteur - ne dépassera pas les 1000 exemplaires. Dont 500 exemplaires gracieusement offerts par l'auteur !

"Pour la très grande majorité des premiers romans – voire la quasi-totalité – la vérité est toute autre. Selon l’hebdomadaire L'Express,  les ventes, en moyenne, pour un premier roman varient entre 500 et 800 exemplaires. On est certes loin des best-sellers mais il est toujours préférable d’être conscient de la réalité du secteur."

Il va falloir beaucoup, beaucoup de bougies à Kerezinen pour que ce livre atteigne les 5.000 exemplaires vendus.

 

 

Liliane Langellier

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
Vilain à deux doigts de résoudre l'affaire, alors qu'il ne sait pas si Turrou est l'auteur de l'annonce, si c'est cette annonce qui a déclenché l'affaire, si Quémeneur lisait l'Auto, si Turrou était à bord du Berengaria... avec des SI, on en fait des scénarios.
Répondre
M
Mme Langellier,<br /> l'affaire Seznec est entre de bonne main meme si je ne cautionne pas Denis Le Her Seznec .<br /> vous êtes aujourd'hui complètement dépassée par l'affaire .<br /> Bertrand Villain mène un travail formidable pour résoudre cette affaire , il en est a deux doigts aujourd'hui<br /> pour obtenir une nouvelle demande de révision qui puisse enfin aboutir , il faut bien entendu le recours de Denis Le Her Seznec .<br /> meme si cela vous gène.
Répondre
L
Les commentaires de ce blog sont désormais interdits (une fois de plus) à cette grande gueule de Laurent Maillot au Q.I. de poulpe et à l'orthographe hasardeuse qui n'a jamais rien vu de sa pauvre vie et qui, sans réflexion aucune fonce tête baissée pour défendre son dieu au rabais.<br /> Qu'il aille vite acheter du cirage pour faire briller les pompes du broc.<br /> Ici on est entre gens intelligents.
L
Pouvez-vous dire et prouver le contraire de ce que j'affirme là :<br /> "Ainsi la théorie du livre de Bertrand Vilain s'appuie sur une petite annonce dont on ne connait pas l'annonceur...<br /> Et sur un personnage dont personne ne peut dire s'il était vraiment en France fin mai 1923...<br /> Du vrai travail d'orfèvre !"
L
Ce pauvre Maillot qui n'a jamais rien vu de sa vie et pour qui le broc est une idole.<br /> Rappel : ce blog approche des 100 000 visiteurs...<br /> C'est une secte "les adorateurs du brocanteur" ???<br /> Un genre de pauvres types qu'un pervers narcissique comme BV peut séduire.