Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 750 articles.

Affaire Seznec. La petite journaliste de Seznec..

Le bonheur, c'est de chercher.
Jules Renard. Journal.

Affaire Seznec. La petite journaliste de Seznec..

Nous sommes fin octobre 2021...

Dans deux ans, l'affaire Seznec fêtera ses 100 ans.

Qui reste-t-il en lice pour parler de cette affaire criminelle hors normes ?

Denis Seznec, le petit fils du bagnard qui est bien dans la peine de nous trouver de nouveaux arguments pour innocenter son papy martyrisé...

Un obscur brocanteur d'un bled breton, Bertrand Vilain, qui s'agite beaucoup en nous publiant deux livres inutiles et pleins d'inexactitudes.

Et qui peine à trouver des preuves à ce qu'il avance.

Une psy barrée, grande fan du broc, dont elle recopie les écrits sur son blog abscon.

Et qui critique systématiquement ce que j'écris avec des arguments qui n'appartiennent qu'à elle.

Pour moi...

Cela va bientôt faire 30 ans (septembre 1992) que je rame sans discontinuer.

Je mérite bien le sobriquet de "petite journaliste de Seznec".

N'en déplaise aux jaloux pathétiques !

Et oui...

Moi, je les ai tous connus les aficionados de l'affaire..

A commencer par Denis Seznec qui est venu par 4 fois dans notre canton de Nogent-le-Roi.

J'y ai cru moi aussi à sa version du papy martyrisé..

J'y ai cru..

De septembre 1992 à janvier 2007.

C'était devenu mon combat, cette innocence du bagnard breton.

Avec Denis, on se téléphonait, on s'écrivait, on se tenait au courant.

Mon statut d'ancienne journaliste de L'Express le séduisait...

Journal que je venais de quitter et où j'avais passé 10 belles années (1982/1992).

Son histoire de petit fils reprenant la lutte me séduisait.

Et puis..

Et puis il y eut Ernest Godoc.

En septembre 2003.

Oui, cet ouvrier de l'arsenal de Brest qui finit par me joindre (j'ai un dossier entier des délires de Godoc) et par me prêter les livres de Keriel, Hervé, Bal...

Le livre de Maurice Privat, l'une de mes tantes me l'avait offert.

Et, là, le doute est venu peu à peu.

En 2004..

Ce fut la rencontre avec Bernez Rouz.

Pour son reportage sur France 3 Bretagne.

Puis son livre en mars 2005.

Au moment même où j'allais, au Palais de Justice soutenir Denis Seznec pour une ultime demande de révision du procès de son grand-père.

C'est avec l'échec de cette quatorzième demande de révision que tout a commencé.

Marilyse Lebranchu nous a ouvert son site, histoire de discuter de cette décision...

Là, j'ai connu SaintOp (qui prit le pseudo de Seznek plus tard) et je suis tombée folle d'admiration.

J'ai toujours aimé les hommes brillants dotés d'humour (Merci Papa !) et, là, j'étais vraiment gâtée.

J'ai appris, grâce à lui, à relire l'affaire Seznec sous d'autres angles.

A écrire sur des personnages secondaires de cette tragédie grecque.

Je lui dois de savoir ce que je sais aujourd'hui.

Dans la même période, j'ai été jointe par Michel Keriel, l'auteur des deux livres qui révélaient la vraie vie de François Le Her.

Nous nous sommes bien souvent parlés.

Contrairement à ce qu'il laisse paraître, Michel est un être sensible, brillant et également plein d'humour.

C'est le procureur de Brest, Bruno Gestermann, qui lui avait donné à lire les dossiers Le Her et Seznec.

Gestermann, c'est moi qui l'ait joint.

Belle voix grave, argumentation serrée, lui aussi m'a beaucoup appris..

Sur l'affaire, bien sûr, mais aussi sur la fragilité humaine.

L'un de ses grands-parents alsaciens avait été un "Malgré Nous".

Et Bruno parlait encore de cela avec des trémolos dans la voix.

Me restait encore à joindre Denis Langlois, et la boucle serait bouclée.

Là, ce fut plus difficile.

En août 2010, j'ai créé mon blog "La piste de Lormaye".

Le premier commentaire encourageant fut celui de Seznek.

Peu de temps après, Denis Langlois ouvrait son site, me donnant ainsi la possibilité de le joindre comme administrateur de blog.

Nous avons beaucoup échangé avec Me Langlois.

C'est un homme précis et mesuré qui a su se battre pour de grandes causes.

En février 2015, quand il a publié son livre "Pour en finir avec l'affaire Seznec..", c'est à moi et pour mon blog qu'il a accordé sa première interview.

Denis Langlois est un homme encore blessé de la lamentable façon dont il a été traité par Denis Seznec.

Ce livre ouvrait une autre piste : le meurtre de Pierre Quemeneur par Marie Jeanne Seznec, l'épouse de Guillaume.

C'était important qu'il nous transmette cette version que lui avait révélée Bernard Le Her en janvier 1978.

Me Langlois a voulu aller jusqu'au bout de cette thèse, et pour cela, il a fait le mauvais choix en s'acoquinant avec le brocanteur finistérien, aussi vantard que nul, qui s'est ridiculisé en procédant à ses fouilles improbables dans l'ancienne scierie de Seznec. En février 2018.

Résultats de l'opération : un os de veau et la honte publique et la franche rigolade des médias...

Mais c'est aux Rameaux 2018, que l'autre petit fils de Guillaume, Jean-Yves Seznec m'a appelée pour me raconter la version de son papa Petit Guillaume.

Sa maman, Claudie Neyret/Seznec, venait de mourir, et, il voulait savoir ce qu'elle m'avait dit sur l'affaire Seznec, lors de notre coup de fil de juin 2015.

J'étais déjà en relations avec son jeune frère Gabriel depuis juin 2015.

Ils m'ont émue ces deux petits nouveaux et j'ai bien failli en perdre toute rationalité.

Je me suis fait traîner dans la boue par tous les autres blogueurs.

Jalousie oblige !

C'est pourtant moi qui ai persuadé Jean- Yves d'accepter de passer sur France 2  chez Delahousse.

Mal m'en a pris car, lui aussi, il m'a trahi.

Pendant la période 2015/2018, mes deux blogs ont battu des records de visiteurs. Ce qui n'a pas été sans m'attirer des jalousies.

En 2018, Michel Pierre a publié son livre "L'impossible innocence".

Pendant toute la préparation de son ouvrage, nous nous sommes beaucoup téléphoné et avons échangé nombre de mails.

Michel est un homme fin, cultivé et bourré d'humour et j'en avais bien besoin dans cette période.

Nous nous sommes écroulés de rire quand il m'a déclaré : "Finalement, on va revenir à Lormaye pour le trouver ce cadavre de Pierre Quemeneur !"

Que serions-nous sans l'humour ???

Oui celui qui manque cruellement à ceux qui restent en lice actuellement.

On parle de qui ?

D'un brocanteur vantard, qui habite le trou du cul du monde, et, d'une psychologue égarée qui écrit tout et n'importe quoi sur son triste blog.

Et le petit-fils ? me direz vous...

Alors là..

Après avoir rejoint les aficionados de Marine Le Pen, il s'exprime sur une page Facebook qui pue le racisme anti-arabe.

Il a tellement envie de porter une nouvelle demande de révision du procès de son grand-père qu'il est prêt à tout gober (Quemeneur au Canada, Quemeneur roulé par un agent du FBI, Quemeneur enterré dans un petit cimetière d'Eure-et-Loir)...

Triste fin, non ?

Moi je continue à batailler sur mon blog pour que la (les) vérité éclate.

Ce blog approche des 100.000 visiteurs (99.723 à ce jour).

Et il a dépassé les 460 articles ( 271 articles sur mon blog La Piste de Lormaye), soit un total de 731 articles.

Mais, vous, vous y êtes aussi sur mon blog, puisque vous me lisez..

Grand merci donc à toutes et à tous.

Forza !

 

Liliane Langellier. 

 

P.S. J'ai récemment été jointe par Anne Thérèse Seznec, fille de Juliette Le Her et d'Albert Seznec mais reconnue par Petit Guillaume.

Une vie très marquée par l'histoire de Bruay en Artois.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Bosser 20 ans à l'Etoile..
10 ans à Publicis Conseil et 10 ans à L'Express...
C'est quand même autre chose que la boutique Orange de Landerneau..
Répondre