Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 780 articles.

Affaire Seznec. Guillaume Seznec n'a jamais cessé de mentir.

Affaire Seznec. Guillaume Seznec n'a jamais cessé de mentir.

La corde du mensonge est courte.
Proverbe arabe.

C'est agaçant de voir jusqu'où vont les partisans de l'innocence de Guillaume Seznec....

En-dehors de son petit-fils qui hurle partout au papy martyrisé..

On a maintenant le clan des adorateurs du brocanteur qui en ont fait leur Padre Pio.

A un point tel..

Qu'à une époque, Bertrand Vilain voulait même lancer une cagnotte en ligne pour racheter la scierie Seznec de Morlaix et en faire un musée à la gloire du bagnard, si, si, je vous assure.

Alors, de temps en temps, il est bon de remettre les points sur les i et les barres aux t.

Listons donc les mensonges de Guillaume Seznec.

..................

Premier mensonge, et celui qu'Achille Vidal flaira tout de suite : le dépôt du conseiller Quemeneur à la gare de Houdan.

Alors qu'il n'y a plus de trains.

Et que les employés de la dite gare jurent leurs grands dieux que personne n'est descendu de la voiture qu'ils ont vue ce vendredi 25 mai 1923 vers 10 heures du soir.

Et il dit quoi pour se défendre le gars Guillaume ? 

Que Pierre Quemeneur avait  passé la nuit avec "une gonzesse".

Cela a fait du bruit dans le joli petit bourg de Houdan !

A un point tel que le maire s'en est fendu d'une lettre pour défendre l'honorabilité de ses concitoyens.

Mauvaise impression sur les policiers, sur le juge Campion, sur le tribunal de Quimper et enfin sur les jurés.

D'autant plus que notre maître de scierie confond Dreux et Houdan.

Cela fait désordre.

Ouest-Eclair du 4 juillet 1923

Un Vidal rendu méfiant par le tout premier mensonge de Seznec lui disant qu'il était venu sans bagages alors qu'il était déjà suivi par la police et que les fins limiers l'ont vu déposer sa valise au café de la gare.

 

Deuxième mensonge : le lieu exact où il a remis les dollars à Quemeneur.

Il va successivement dire :

- A Vidal : dans la voiture de Quemeneur en allant à Brest,

- Face au juge Campion : à L'Hôtel des Voyageurs de Brest,

- Et, au procès il déclare : dans le trajet de retour de Brest.

Trois lieux différents pour trois interlocuteurs différents, ça fait désordre, non ???

 

Troisième mensonge : le montant réel des dollars or américains.

Dollars, qui sont, je le rappelle, introuvables.

Personne ne les a vraiment vus, ni avant ni après ni pendant.

Il est bon de rappeler ici que les officiers américains de Brest recevaient leur solde en papier monnaie.

Les Seznec ont peut-être possédé quelques dollars or mais loin, bien loin, de la somme avancée par Seznec.

Somme qui a été habilement calculée pour figurer le dessous de table soi-disant versé par Seznec.

 

Quatrième mensonge : les promesses de vente.

Comment expliquer que des promesses de vente fabriquées entre les 13 et 20 juin 1923 aient pu se retrouver sur le cadavre de Pierre Quemeneur à Morlaix le dimanche 27 mai ? (ça, c'est pour la version du broc !).

C'est sûr que Guillaume Seznec a confectionné des faux.

Même l'ancien avocat de la famille, Denis Langlois, en est sûr et certain.

Il est à remarquer d'ailleurs que Guillaume Seznec n'a jamais demandé de contre expertise de l'écriture des dites promesses.

..........

Je rappelle quand-même ici que Seznec a été condamné comme suit :

- le faux en écriture a été reconnu à l'unanimité par douze voix sur douze,

- l'homicide volontaire par dix sur douze,

- la préméditation a recueilli six voix pour et six voix contre, l'un des jurés ayant évoqué une possible liaison entre Marie Jeanne Seznec et Pierre Quemeneur, le bruit a alors couru que Seznec était en droit d'en vouloir à son ami.

Et oui le froid de la guillotine est passé pas loin du cou de Seznec..

Qui a bien mérité sa condamnation, mais certes pas le bagne qui était une véritable horreur.

Alors....

Assez de louer et de faire un saint d'un condamné qui a été jugé correctement et qui a mérité sa peine.

 

Liliane Langellier

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
A ce détail près que rien n'a été retrouvé "sur le cadavre" de P.Quémeneur puisqu'aucun cadavre n'a été retrouvé. Mais je comprends bien l'idée ;-)
Répondre