Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 700 articles.

Quand la famille s'en mêle... L'affaire Seznec s'emmêle !

Familles, je vous hais ! Foyers clos, portes refermées, possessions jalouses du bonheur.
André Gide. Les nourritures terrestres.

Au début...

C'est à dire fin juin 1923...

C'est une affaire toute simple...

Deux Bretons partent à Paris faire du business.

Un seul revient.

Avec en poche, une promesse de vente concernant une propriété de son pote.

L'un des voyageurs est un homme politique prospère...

L'autre un maître de scierie au bord de la faillite.

Tout le monde lui tombe sur le rab.

Et Seznec s'embourbe un peu plus, jour après jour, dans ses mensonges.

Qui finissent par lui valoir le bagne.

Début novembre 1924.

A partir de ce scénario enfantin...

On va voir surgir des personnages qui vont se livrer à un fabuleux concours de contre-vérités.

Et l'affaire Quémeneur va alors devenir...

L'affaire Seznec !

1/ L'épouse Marie-Jeanne

Elle est d'autant plus concernée.

Qu'à mon avis...

Elle connaît tous les dessous de l'affaire et qu'elle a aidé Guillaume à élaborer ses menteries.

Elle sait le montant exact des dollars or.

Elle sait que Pierre Quémeneur voulait vendre sa propriété de Traou Nez.

Alors...

Alors, elle aide son homme à tisser la toile de ses bobards...

Et à livrer tout ça aux journalistes qui grouillent à Morlaix.

Madame Seznec, elle va y aller becs et ongles.

En plus de son beau-frère, le journaliste Emile Petitcolas, elle va nous marabouter sur sa route un journaliste mythomane Charles Huzo.

Marie-Jeanne Seznec a un défaut que l'on retrouvera dans sa descendance : elle accuse les autres, tous les autres, pour sauver son bagnard de mari.

Les Gherdi, Pouliquen, Quémeneur, Quémin et autres en savent quelque chose !

Quand elle passe de vie à trépas en 1931...

On a :

2/ La mère Marie-Anne Colin-Seznec

Qui détestait sa belle-fille.

Et qui va s'empresser de virer Huzo et de marabouter Privat et Hervé.

Deux êtres psychologiquement faibles.

Très faibles.

Cela nous donnera deux ouvrages et un procès.

Comme sa belle-fille Marie-Jeanne avec Mme Huzo, la mère Seznec, catholique grand teint, se fait aussi tirer les cartes.

Dès fois que...

Le diable et le Bon Dieu (ou l'inverse) y pourraient quelque chose dans l'affaire du fisset...

A sa mort, en 1935, lui succède...

3/ La fille Jeanne Seznec Le Her

Comme Obélix, elle est tombée dans la marmite de la potion magique familiale, dès son plus jeune âge.

Elle en offre même sa pureté et sa jeunesse à un malandrin nommé François Le Her.

Pour le remercier d'avoir témoigné au procès de papa.

Le taré de Le Her a trouvé là un joli filon pour se faire du pognon.

Et il ne va pas tuer comme ça la poule aux oeufs d'or.

Il aura le temps de lui faire quatre enfants.

Jusqu'au jour où, n'en pouvant plus de son boulet de mari, elle le tue.

Ce que tout le monde peut comprendre.

Mais il y a des lois qui gèrent tout cela, isn't it ?

Elle aussi a recours à la magie, aux cartes, aux pendules, aux voyantes, et plus encore...

Elle, elle va marabouter un étrange pigiste Claude Bal.

Qui l'a séduite et abandonnée pour sa fille Francette.

Le Bal va nous sortir aussi un livre.

Un livre tronqué.

Des affirmations mensongères.

Des témoins qui se rétractent.

Résultat : une famille qui se bagarre à coup de dépêches AFP... 

Dans sa folie mythomane...

Elle va aussi nous séduire intellectuellement Me Denis Langlois.

Un pur et dur de la LDH.

Qui va s'occuper de l'affaire pendant 14 ans, et gratuitement de plus...

Avant que ne surgisse :

Tada !

4/ Le petit-fils Denis Seznec

Lui, il a été littéralement biberonné à l'affaire.

Il est en effet le dernier enfant Le Her et le filleul de son papy martyrisé.

Ce petit malin va profiter de son boulot de typographe auprès des grands médias pour la relancer.

Et la mettre au goût du jour.

Furieux et jaloux du succès du livre de Me Denis Langlois "L'affaire Seznec", qui a eu - et sa tenue littéraire le méritait - le prix littéraire des droits de l'homme en 1989...

Et qui a été à la base du scénario du film d'Yves Boisset en 1993...

Après lui avoir fait subir son délicieux caractère...

Petit-Fils Premier va le virer, changer d'avocats, et, nous pondre, à l'automne 1992, un annuaire à mensonges "Nous, les Seznec".

Qui sera réédité et réédité sans aucunes corrections.

Avec, à chaque fois, une somme nouvelle de délires.

Et que je soupçonne de vouloir nous rééditer encore pour le centenaire de l'affaire en 2023.

Sans compter que, à travers ses ombreuses conférences, comme les témoins de Jéhovah, il a évangélisé la France entière avec sa bible personnelle.

Sauf que, aujourd'hui...

Il va trouver, sur sa route quelques adversaires.

Qui ont vu clair via les ouvrages de Bernez Rouz et de Guy Penaud d'abord. 

Et, surtout, surtout, depuis Internet...

Et, depuis la dernière révision ratée du 14 décembre 2006...

Via des blogs et des forums qui vont dénoncer jour après jour toutes ses affabulations.

Plutôt que de se remettre en cause, il hurlera à la persécution.

La dernière persécution venant de :

5/ Petit Guillaume, le fils aîné des Seznec

Alors, celui-là, personne ne l'avait pas vu venir !

Il s'est toujours apparemment tu...

Mais il a chargé sa descendance de lourds mensonges.

Dans sa version...

Petit Guillaume a réponse à tout.

Il va tout d'abord marabouter son neveu Bernard Le Her.

Qui en a soupé des hallucinations de son petit frère.

Et de la folie de sa mère Jeanne.

Et qui va aller révéler tout ça à...

Me Denis Langlois.

S'ensuivra, en février 2015, un ouvrage honnête "Pour en finir avec l'affaire Seznec..."

Celui qu'il faut lire pour connaître la version Petit Guillaume.

Mais......

Le Petit Guillaume, il a aussi marabouté deux de ses fils Jean-Yves et Gabriel.

Qui, à la mort de leur mère, Claudie Neyret-Seznec, en mars 2018, vont (temporairement du moins) me marabouter et foutre le boxon dans l'affaire.

Avant que je ne retrouve mes esprits...

S'ensuivront, cette fois, trois livres inutiles.

Totalement inutiles.

Que je me garderai bien de citer.

Et qui, dans l'ordre de leur parution, vont de mal en pis.

Mais où l'on apprend que Marie-Jeanne Seznec s'est fait violer par Pierre Quémeneur...

Devant les yeux hébétés de son fils...

Et que, grâce à un mariage texan, le FBI et les Russkofs ne seraient pas étrangers à l'affaire.

Là, on peut dire que Denis Seznec, côté affabulations, il est battu à plates coutures !

............................

Mais alors...

Que croire ?

Qui croire ?

Me direz-vous....

Le dernier ouvrage d'un historien, Michel Pierre  "Affaire Seznec. L'impossible innocence", est à lire absolument.

Il ne fait pas de cadeaux, Michel.

Mais il est honnête.

Et il résume impeccablement les manipulations des médias et les théories mensongères de la famille.

Pour les plus acharnés, jouez le trio gagnant en commençant d'abord par le Rouz, puis le Langlois.

A moins que vous ne souhaitiez...

Vous embrouiller la tête avec les autres mauvais ouvrages.

Mais je vous le dis et vous le redis...

Attention...

Quand la famille s'en mêle...

L'affaire Seznec s'emmêle !

 

Liliane Langellier

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article