Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 700 articles.

Affaire Seznec : Le casier judiciaire de Guillaume Seznec

Lorsqu’un homme est acquitté, cela ne signifie pas nécessairement qu’il est innocent. Cela indique simplement que la justice – l’autorité de poursuite – n’est pas parvenue à apporter la preuve de sa culpabilité.
Eric Dupond-Moretti

Je reprends ci-dessous la dernière page de décryptage du cahier de Seznec telle que rapportée par Denis Langlois.

Et je vous invite à lire cet important travail sur son site.

Je suis cependant pas de mauvaise origine, car remontez même à plusieurs générations en arrière et jamais aucun de ma famille n’a jamais été condamné, pas même inculpé pour quoique ce soit. J’ai été moi-même très bien élevé au collège de Poncroix jusqu’à un certain âge. J’ai perdu mon père à l’âge de 5 ans et après mes classes j’ai aidé ma mère à diriger une grande ferme, d’où je suis allé au régiment où je n’ai jamais subi aucune punition. Je suis revenu à mon foyer jusqu’à mes 28 ans, d’où je me suis marié avec la fille d’un commerçant très honorable de la même localité où j’ai tenu pour mon compte un magasin de bicyclettes. Là j’ai eu un accident de brûlure pendant ma dernière période de 28 jours en 1909 pendant une permission de 24 heures, le 2 novembre, à 2 heures du matin en voulant faire du sauvetage dans mon magasin qui était attenant au magasin de fourrage et d’engrais qui était déjà en feu quand le monde s’est levé. Le magasin a sauté par suite d’une explosion d’essence produite sans doute par l’essence, le caoutchouc et le carbure qu’il contenait. À la suite de mon accident, étant assuré sur les accidents personnels, j’ai été en procès avec la compagnie La Foncière et elle a été condamnée d’avoir à me verser pour défiguration et incapacité de travail la somme de 30.000 francs plus les intérêts à 4%. Monsieur Le Hire doit détenir les expertises de différents médecins.

Quant à mon honorabilité commerciale, elle peut être considérée équivalente à celle de n’importe qui, car je n’ai su que faire le bien quand j’ai pu. Ce n’est pas parce que je faisais d’autres commerces que le commerce de bois qu’il n’était pas honnête. J’achetais n’importe quoi pourvu que je croyais gagner dessus, mais je n’ai jamais rien acheté contraire à la loi ; et il a fallu que je fasse du commerce de tout, cela pour pouvoir arriver à me monter mon usine pour me permettre à payer les employés que j’employais , à mes agrandissements vu que mon installation n’était pas encore terminée et que je faisais tout ce travail par mes propres moyens et qu’il n’y avait pas question d’une compagnie où il aurait eu pour débuter un capital de plusieurs millions.

Je sais que j’avais des jaloux jusqu’à un jour on a voulu m’inculper de recel de voitures automobiles américaines, mais j’ai aussitôt produit immédiatement la provenance de mes voitures avec les reçus de commerçants patentés à l’appui et acheté à des prix commerciaux, donc le tout a été clos immédiatement. Qu’ont-ils donc à me reprocher à ce sujet ? En outre ils viennent prétendre aujourd’hui par leur acte d’accusation que j’ai déjà été soupçonné d’incendie volontaire dans la blanchisserie de Tremilleau en St-Pierre Quilbignon. Eh bien il a fallu que ceci vienne pour m’en causer. Certainement j’aurais été loin même de penser à tant, mais je croirais que c’est l’accusation pour me charger qui l’aurait inventé, car il y avait déjà 2 ans avant l’incendie que je n’étais même plus propriétaire du fonds et que même le fonds aurait encore été recédé avant l’incendie.

Je vous répète que je n’ai non seulement jamais été condamné, mais je n’ai jamais même été devant le tribunal correctionnel pas plus qu’aucun des miens.

C'est la toute dernière phrase qui m'intéresse :

"Je vous répète que je n'ai non seulement jamais été condamné, mais je n'ai jamais même été devant le tribunal correctionnel pas plus qu'aucun des miens."

Le reste, comme tout le cahier, est un tissu de mensonges éhontés.

Seulement voilà...

Aucun auteur, aucun blogueur ne nous a produit une copie du casier judiciaire de Guillaume Seznec.

Aucun.

Je sais qu'une copie existe au lieu de sa dernière condamnation, c'est-à-dire à Quimper.

Michel Pierre, que je questionnais à ce sujet, m'a aimablement fait parvenir le document suivant : la notice individuelle de Guillaume Seznec au bagne :

 

 

Effectivement...

A la ligne "Condamnations antérieures", il est écrit "Néant".

Si vous lisez attentivement le document...

A la ligne "Quelle est sa religion ?", il est écrit : "Inconnue".

Et l'on retrouve les langues de putes des voisins à la ligne "Comment était-il noté dans sa commune ?" où il est répondu "Réputation douteuse".

Mais alors comment expliquer que ne figure pas sur ce document le P.V. pour vol d'automobiles tel que produit par Bernez Rouz :

 

 

En page 49 :

"Le 9 novembre 1920, le juge d'instruction de Morlaix adresse au procureur de la République de Châteaulin le "dossier de vol d'automobile concernant le nommé Seznec Joseph Marie actuellement inculpé à Morlaix de recel d'automobile." Cette procédure aboutit à un non-lieu, mais, trois ans plus tard, elle est parfaitement connue du juge Campion comme du procureur de Morlaix qui dans son exposé des faits indique : "Il a été compromis dans plusieurs affaires de voitures automobiles dont il a pu se retirer indemne, faute de preuves suffisantes.""

Bernez Rouz ajoute :

"Ces faits ne font curieusement l'objet d'aucune recherche complémentaire."

L'un de mes amis procureurs me précise à l'instant même :

"Non lieu = non culpabilité = pas d'inscription au casier"...

Ainsi Guillaume Seznec n'a pas menti : il n'a jamais été condamné.

Il n'y a jamais eu d'inscription à son casier judiciaire.

Cela ne m'empêchera pas de trouver, tôt ou tard, une copie du dit casier judiciaire.

 

Liliane Langellier

 

P.S. 23 Juillet 2020...

Plutôt que de vous laisser séduire par le médiocre (très médiocre) reportage Netflix de "Unsolved Mysteries" (Les enquêtes extraordinaires) sur Xavier Dupont de Ligonnès...

Où intervient Anne-Sophie Martin...

Qui (comme à son habitude) est très très mauvaise : elle ne signale même pas les nombreuses relations adultérines de Dupont de Ligonnès et notamment avec Catherine, une Versaillaise chef d'entreprise (lettres et textos le prouvent).

Ce qui est un élément important dans la recherche de la vérité sur cette sordide affaire.

Alors achetez-vous vite le dernier numéro de Society Magazine...

Pour lire la remarquable enquête de Pierre Boisson :

"Ce jeudi, Society sort la première partie de son enquête sur l'affaire la plus mystérieuse de ce début de siècle. Une somme d'informations inédite et un récit de 36 pages, en attendant la suite du puzzle le 6 août. ​​​​​​"

Lire sur mon blog personnel #XDDL

P.S. 2 Merci à toutes et à tous pour les 1.901 visiteurs de juillet.

Pour 7 articles.

Ce qui porte le nombre de visiteurs de ce blog à 86.314.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article