Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 700 articles.

Affaire Seznec : Pour en finir avec Sidney Reilly

« Mundo Nulla Fides »
(ne se fier à personne)
Devise de Sidney Reilly

Shlomo Rosenblum naît à Kherson (Ukraine) le 24 mars 1873. 

Oui, il est russe, pas anglais.

Et il est juif russe.

Son père est un riche entrepreneur.

Sa mère une pianiste.

La famille est engagée dans l'émancipation juive.

Après une embrouille amoureuse avec une jeune cousine..

Il file étudier la chimie à Odessa

S'offre un séjour à Paris, et arrive en 1896 à Londres.

Où il lance une société de revente de médicaments.

Change son identité pour devenir Sidney Reilly...

Le 22 août 1898, il épouse Marguerite Thomas, une très riche irlandaise, femme de pasteur...

Après l'avoir aidée à occire son mari malade (avec ses médicaments).

Les deux tourtereaux déménagent à Port-Arthur en Mandchourie.

La fortune de sa femme ne lui suffit pas.

Il dirige là un commerce d'exploitation de bois.

Port-Arthur est une ville stratégique pour la future guerre russo-japonaise.

Il espionne pour la Grande-Bretagne et le Japon.

En 1904, les Japonais attaquent.

Et Sidney file à Londres.

Où il intègre le War Office.

Et repart en mission.

Sa première mission concerne le pétrole... 

Il s'agit de favoriser l'Anglo-Oil Company  pour l'exploitation des gisements de pétrole en Iran.

C'est "l'affaire d'Arcy" dans le sud de la France où il se déguise en prêtre catholique pour approcher William Knox d’Arcy.

Il parvient ainsi à procurer à l’amirauté britannique des concessions de pétrole iranien juste avant qu’elles ne soient négociées et ne tombent en  d’autres mains.

Quand la WW1 éclate, il revend des armes à l'armée russe, réduite de moitié par les soldats du Kaiser.

Le 16 février 1915, à New York, bien qu'il n'ait jamais divorcé, il épouse Nadine (Nadejda) Zalessky, âgée de 29 ans. 

Juive Ukrainienne d'ascendance suisse qui, intéressant pour lui, fréquente des officiels russes.

Ce qui ne l'empêche toutefois pas d'avoir de nombreuses maîtresses.

En 1917, il s 'établit à Toronto et devient pilote de chasse pour le Royal Flying Corps canadien.

Il est basé au Royaume-Uni.

En 1918 il intègre le SIS (Secret Intelligence Service) britannique.

Pour une opération de grande envergure : déterminer si le tout nouveau gouvernement bolchevique va pactiser avec l’Allemagne et le cas échéant, renverser Lénine.

Il est le premier espion à avoir obtenu un certificat de tchékiste (police secrète bolchevique) et à s'introduire au Kremlin.

Sa mission devient caduque quand, le 30 août 1918, Fanya Kaplan, une révolutionnaire juive tire sur Lénine.

A la fin de l'année 1918, il a passé plusieurs mois dans le sud de la Russie. 

Où les forces de l'Armée blanche (antibolcheviques) étaient concentrées et essayaient de convaincre Londres de les aider économiquement et militairement.

Plusieurs mois après, il repart pour New York.

Est-ce à ce moment de sa vie qu'il trouve le moyen d'aller étudier au célèbre Trinity College de Cambridge en Angleterre ?

Toutefois son obsession est de mettre fin au régime bolchévique, il complote aussi avec un assassin et révolutionnaire polonais.

En 1922, le SIS, excédé de ses extravagances, le largue.

Il a rencontré une ravissante sud-américaine, Pepita Bobadilla, qu'il épouse à Londres le 18 mai 1923.

Poursuivant sa résistance contre la « terreur rouge », Reilly tombe en 1925 dans les filets depuis longtemps tendus par les services secrets russes.

Staline ordonne son exécution qui a lieu le 5 novembre 1925.

……………………...

Voulez-vous me dire à quel moment exact le charismatique espion Sidney Reilly aurait pu rencontrer le négociant en bois landernéen Pierre Quémeneur ???

Et avoir trouvé son nom sur la liste des passagers en partance du Havre ne changera rien à l'affaire.

Bullshit !

Grâce à ce blog, vous en savez maintenant suffisamment sur Pierre Tallerie, Ernest Ackerman et Sidney Reilly...

Ne me remerciez surtout pas...

C'est gratuit !

Liliane Langellier

 

 

Lire Le Petit Journal du 26 avril 1931.

Signé Xavier de Hauteclocque.

 

Pour plus d'informations sur la vie tumultueuse de Sidney Reilly...

... Lire ici sur l'encyclopédie Wiki.

Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup...

Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonsoir, chère Liliane,

C'est donc, selon M. Vilain, "par erreur" que le nom de Sidney Reilly s'est retrouvé sur la couverture de son livre. Par erreur, donc, que 80 % de sa première de couverture sont occupés par : 1) un rapport concernant le possible service de Sidney Reilly dans la Légion étrangère, à joindre à son dossier au FBI, et 2) une lettre manuscrite de Sidney Reilly adressée à John Edgar Hoover. Monumentale erreur, je dirais. À moins que Charly, ce soit Hoover ? Ou Robert Daniel Murphy, vice-consul des États-Unis à Zurich en 1921 et à Munich en 1921-1925 ? On s'imagine mal Achermann, le très modeste charpentier, en rapport avec des personnages de ce niveau, cependant.

Les documents présentés sur la couverture sont probablement analysés dans le livre (ou alors, on se demande ce qu'ils font là). Comment les analyser sans nommer Reilly une seule fois ? Mystère.

Concernant la nationalité de Reilly, on s'en moque, en réalité, puisque c'était un espion et qu'il voyageait sous de fausses identités. C'est Seznec qui le dit américain. Exclure Reilly sous prétexte qu'il n'était pas américain serait hâtif. On nous demande de réfléchir cinq minutes, mais on ne se donne pas cette peine, apparemment.
Répondre
L
Cher Marc…
Merci, grand merci de votre vue lucide des derniers événements Seznec.
Bien sûr que Charly c'est Sidney Reilly.
Il nous prend pour des billes le brocanteur à l'international.
Il peut rouler ses clients texans, mais, pour nous, ce sera plus difficile.