Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 750 articles.

Affaire Seznec : Pourquoi il faut acheter le livre de Michel Pierre...

L’historien est un prophète qui regarde en arrière.

Heinrich Heine

"L'impossible innocence, Histoire de l'affaire Seznec"

sort chez Tallandier le jeudi 26 septembre 2019.

Lire sur ce blog mon article du 6 septembre dernier :

Le livre de Michel Pierre.

 

La quatrième de couverture :

"Depuis près d'un siècle, "l'affaire Seznec" est devenue le roman-feuilleton le plus long de l'histoire judiciaire française. Pour y mettre fin, ce livre reprend le dossier accablant ayant mené à la condamnation de Guillaume Seznec qui n'a été victime ni d'une erreur judiciaire, ni d'une "affaire d'Etat", ni d'une "machination policière".

25 mai 1923. Pierre Quémeneur, négociant en bois et conseiller général du Finistère, et son ami Guillaume Seznec, possesseur d'une scierie à Morlaix, font voyage vers Paris pour y négocier une Cadillac provenant des stocks laissés par l'US Army après 1918. Trois jours plus tard, Seznec rentre seul en Bretagne et nul ne revit jamais son compagnon de voyage.

L'enquête sur cette disparition le fait passer de témoin à suspect puis de suspect à accusé. A l'automne 1924, la cour d'assises de Quimper le condamne aux travaux forcés à perpétuité. Un ensemble de présomptions avérées et concordantes le désigne coupable d'avoir tué Pierre Quémeneur.

Personne ne peut imaginer que va bientôt débuter la chronique séculaire d'une folie médiatique tendant à persuader l'opinion publique de l'innocence du condamné.

Tout en rappelant les méandres de cette longue enquête, l'auteur étudie le difficile dialogue entre une justice attachée aux faits et aux preuves et une opinion publique qui, elle, préfère les fables romanesques. Cet essai d'histoire globale mêle un récit policier, un roman familial, l'analyse d'une fabrique de mensonges, une construction identitaire bretonne, une réflexion politique et la description d'une passion française croisant justice, crime et médias.

…………………………..

Agrégé d'histoire, spécialiste d'histoire pénale, Michel PIERRE, par les archives, l'étude de la presse et l'examen du dossier est le premier historien à expliquer le processus de transformation d'un fait-divers presque banal en "affaire du siècle".

……………………….

 

Pourquoi faut-il acheter le livre de Michel Pierre ?

 

1/ Parce qu'il est breton.

Dans une histoire bretonne.

Né à Pontivy le 25 Mars 1946.

Et qu'il est tombé dans l'histoire Seznec dès sa prime jeunesse.

 

2/ Parce qu'il est écrit par un historien grand teint.

Spécialiste du bagne.

Sur lequel il a écrit plusieurs ouvrages :

- La terre de la grande punition, Ramsay, (1982),

- Le dernier exil, histoire des bagnes et des forçats, Gallimard (1989),

- La légende noire du bagne, Gallimard, (1992),

- Histoire des galères, bagnes et des prisons de France, Ramsay, (2002),

- Le temps des bagnes, Tallandier, (2017).

Son chapitre VI "Les années de bagne" s'étend de la page 115 à la page 133.

Il s'y emploie à rectifier des erreurs dont le livre de Denis Seznec "Le bagne" est truffé.

 

3/ Parce qu'il a été enseignant à Sciences Po

Et qu'il sait rendre accessible d'accès toutes connaissances à tous.

 

4/ Parce qu'il a fait de longues recherches...

Tant aux différentes archives que dans la presse d'époque et sur le terrain.

Et qu'il écrit sur l'affaire Seznec depuis 2001 (cf L'Histoire).

 

5/ Parce qu'il a pris un angle original pour étudier l'affaire Seznec.

Et essayer de comprendre comment un simple fait divers est devenu "l'affaire Dreyfus" bretonne.

 

6/ Parce qu'il a su rencontrer (ou contacter) les différents auteurs Seznec avant lui.

En particulier Bernez Rouz.

 

7/ Et qu'il a eu accès à des documents uniques.

Comme la lettre des descendants de Quémeneur à la Cour de Révision en décembre 2006.

Ou le rapport Camard.

Ou les archives de la Ligue des Droits de l'Homme, etc...

 

8/ Parce qu'il sait rendre à César ce qui appartient à César.

Dans ses nombreuses notes en annexe de son livre.

Et dans sa bibliographie.

 

9/ Parce qu'il a de la verve et de l'humour...

Ce qui manque à de nombreux auteurs sur cette affaire.

 

10/ ... Et une solide culture.

Ce qui lui permet de faire référence à des chansons, à des films, et à des auteurs français.

Et qu'il a un style agréable.

Jamais familier.

 

11/ Parce qu'il sait remettre les faits et les gens à leur juste place.

Sans jamais injurier.

Ou être grossier.

Certains devraient en prendre de la graine.

 

12/ Parce qu'il fait désormais partie du trio de tête des auteurs Seznec.

Après Bernez Rouz et Denis Langlois.

Dont il a pu bénéficier des ouvrages.

 

…………………………….

Voilà 12 bonnes raisons d'acheter le livre de Michel Pierre.

Je suis certaine que vous en trouverez d'autres.

Et cela me ravit d'avance.

Mon boulot à moi - n'en déplaise à certains commentateurs haineux - est de faire connaître le bouquin de Michel.

Et ma présence sur les réseaux sociaux me facilite grandement la tache.

Je suis la seule journaliste sur l'affaire Seznec à avoir autant de followers sur Twitter. Et à participer sur Facebook à des pages comme "La Fabrique de l'Histoire" ou "Le Club de Lecture du Figaro".

Ce qui explique le grand nombre de partages en bas de chacun de mes articles.

Et comme, lors de la sortie du livre de Denis Langlois, en février 2015, j'ai fait le job !

 

Liliane Langellier

P.S. Cet article a été également mis en ligne sur mon blog Mediapart.

 

 

P.S. Gueltas. Vendredi 4 octobre à 19 h 30,

salle Ellébore,

Michel Pierre présentera son livre « L’impossible innocence - Histoire de l’Affaire Seznec ».

"L’historien Michel Pierre, originaire de Pontivy, avait captivé le public de Gueltas en mars quand, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, il était venu évoquer l’histoire des bagnes des femmes. Il sera de retour le 4 octobre, à l’invitation de l’association Gueltas’Anime, pour présenter son dernier livre (sortie le 28 septembre) : « L’impossible innocence - Histoire de l’affaire Seznec ».
« Agrégé d’histoire, spécialiste d’histoire pénale, Michel Pierre est le premier à expliquer le processus de transformation d’un fait divers presque banal en affaire du siècle », explique Sylvette Le Strat, présidente de l’association qui avait également organisé, en octobre 2018, une conférence de Denis Seznec. « Dans son livre, l’historien rappelle les méandres de cette longue enquête et étudie le difficile dialogue entre une justice attachée aux faits et aux preuves et une opinion publique qui, elle, préfère les fables romanesques », poursuit la bénévole qui rappelle que « Le travail de Michel Pierre est celui d’un historien, pas celui d’un avocat, ni d’un procureur ».
300 personnes étaient présentes en 2018 pour la venue de Denis Seznec, nul doute que celle de Michel Pierre devrait à nouveau attirer les passionnés de l’affaire. « Je répondrai à toutes les questions et opinions contraires », annonce l’écrivain."
 
in Le Telégramme du jour.
 
 
Et aussi sur Ouest-France.
 
Michel Pierre. La quatrième de couv'.

Michel Pierre. La quatrième de couv'.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
De deux choses l'une :
- Soit mon blog est le plus lu sur l'affaire Seznec - comme le prouvent les statistiques que je publie régulièrement - et c'est avec rage que la bande à Vilain craint ses articles et vient y pondre ses commentaires,
- Soit il n'est lu que par deux pékins au Pakistan - ce qu'ls viennent de m'écrire - et alors pourquoi le craindre ?
Mais pas les deux.
Répondre