Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 700 articles.

Affaire Seznec : 2018 : Quel an foiré !

"Il faut autour de soi, pour exister, des réalités qui durent."
Antoine de Saint-Exupéry
Courrier Sud, 1929

Et oui, je reprends, à mon compte, le fabuleux titre du Canard Enchaîné du jour….

Retour sur images de l'année 2018...

 

1) Février 2018 : Les fouilles à Morlaix

Lire sur ce blog :

Fausse alerte et vraies fouilles à Morlaix.

 

Derrière tout ce remue-méninge, il y a le marionnettiste  Denis Langlois qui a décidé que ce serait lui et personne d'autre qui demanderait la révision du procès de Guillaume Seznec.

On est alors dans une lutte à mort Denis Langlois vs Denis Seznec.

L'ancien avocat prétexte défendre la semi-innocence du bagnard : Seznec aurait bien falsifié les promesses de vente de Traou Nez mais il n'aurait pas tué Pierre Quémeneur.

C'est la suite logique de son livre "Pour en finir avec l'affaire Seznec" (Editions de la Différence. Février 2015).

Livre où il règle ses bien mauvais comptes avec Denis Seznec (qui y est cité un trop grand nombre de fois)...

 

 

En révélant des faits dont il avait eu connaissance (sous secret professionnel) pendant sa gestion du dossier Seznec.

Or le secret professionnel de l'avocat est d'ordre public. "Il est général, absolu et illimité dans le temps et couvre toutes les matières (conseil, défense…) et tous les supports (papier, télécopie, voie électronique…)"

Après la publication de son livre, dans son élan, Denis Langlois va même aller jusqu'à joindre personnellement  Hélène Le Her, fille aînée de Bernard Le Her, et lui procurer des brouillons de lettres, pour qu'elle accepte de demander des fouilles officielles à Morlaix.

Et qu'elle demande la révision du procès de son arrière grand père.

En juin 2016, Mme Véronique Malbec, procureur de Rennes, refuse ces deux demandes.

 

 

Il ne reste à Denis Langlois qu'à trouver quelqu'un sur place à Morlaix qui accepterait de faire gratuitement ces fouilles.

Histoire de forcer la main du proc.

La partie de la maison du 102 rue de Brest qui les intéresse est en état de total abandon.

Ils vont obtenir de la propriétaire, Mme Cloarec/Saunier, l'autorisation de faire des fouilles privées.

On connaît la suite.

M. Philippe Recappé, procureur de Brest, accepte quand même de se déranger sur le terrain pendant les quelques heures où tous ces naïfs pensent avoir trouvé des os de Pierre Quémeneur.

Qui se révéleront être des os de bœuf…

Tous les médias se tordent de rire.

C'est pas grave.

On va faire autrement.

Puisqu'on a trouvé une couche de mâchefer (résidus de coke ou de houilles) lors de ces fouilles, on va prendre le problème à l'envers et partir du résultat des fouilles...

On va dire que Seznec a brûlé le corps de Pierre Quémeneur dans sa chaudière locomobile.

Qu'importe si la chaudière de Seznec fonctionnait au bois !

Ben oui, ce "sot de Seznec" il aurait enterré les cendres de Pierrot juste là où ces petits malins ont creusé...

Alors qu'il avait la rivière Queffleuth à portée de pelle….

Du grand délire !

 

2) Mars 2018 : Les révélations de Jean-Yves et Gabriel Seznec

Leur maman Claudie Neyret-Seznec s'éteint le jeudi 22 mars...

Jean-Yves Seznec (puis Gabriel, avec lequel j'étais déjà en contact depuis 2015) va me joindre et me donner la version de leur père Petit Guillaume le lundi 26 mars 2018.

Avec leur total accord, je publie leurs révélations sur mon blog.

Lire :

Lundi 26 Mars, enfin la vérité dans l'affaire Seznec

Et aussi :

L'affaire Seznec revisitée par Liliane Langellier

 

Leur version me paraît - et de loin - la plus crédible.

Pour deux raisons principales :

- Les deux frères ne se sont jamais médiatisés.

- Denis Seznec connaissait cette version depuis 1978 et n'en a jamais soufflé mot.

Je ne suis toutefois pas sans m'empêcher de penser que Petit Guillaume aurait pu inventer cette histoire de toutes pièces uniquement dans le but de contrer son neveu et filleul Denis Seznec.

Qui, en 1978, demandait - à grands renforts de médias - une nouvelle révision du procès de son grand-père.

Denis Seznec et les médias…

C'est une grande histoire d'amour.

Qui commence, bien heureusement, à s'effriter.

France 2 et Laurent Delahoussse donnent largement la parole à ces nouveaux venus dans l'affaire, lors d'un 13 h 15 le dimanche, le 13 Mai 2018.

 

 

3) La réplique de Denis Seznec

Denis Seznec va défourailler et défourailler sec.

En remettant au goût du jour la piste de Traou Nez via l'interview de Mme Gabrielle Dauphin.

En donnant quelques crédits à la piste du Canada du prof Janiczak.

En accréditant début décembre les dires de Mme Cécilia Morand, une grand-mère délirante de Saint Lubin de La Haye.

Délires que Denis Seznec connaissait depuis 5 ans.

Il va même bredouiller sur la piste de Michel Sorin, celle du Puits Gallo, c'est dire...

Il va aller jusqu'à dire que les soi-disant révélations de Petit Guillaume ont été inventées de toutes pièces par son frère défunt Bernard Le Her….

Rien que pour lui nuire à lui.

La grande classe, quoi !

………………………..

 

L'affaire Seznec, c'est donc maintenant l'histoire d'une lutte familiale entre Denis Seznec et ses cousins Jean-Yves et Gabriel.

Que sortira-t-il de tout cela ?

Rien des cendres de Morlaix.

Juste de l'exaspération du côté du procureur qui ne souhaite pas être le dindon de cette farce stupide.

Et oui, cher Denis Langlois, on peut manipuler à l'aise un brocanteur mais on ne manipule pas aussi facilement un procureur.

Rien du côté de Denis Seznec qui  se la joue encore et toujours genre bad trip "L'affaire Seznec, c'est moi !"

Quant aux deux fils de Petit Guillaume : auront-ils assez de biscuits en réserve pour demander une juste et bonne révision ???

L'avenir nous le dira...

L'année 2019 vient tout juste de commencer.

Et on ne peut la souhaiter que meilleure pour l'affaire Seznec...

Alors...

Tous mes vœux !

Liliane Langellier

 

P.S. 7 janvier 2019.

Un ami breton me fait parvenir l'article de Ouest-France du jour :

Enfin une réponse à l'affaire Seznec ?

Les 10 questions sur la Bretagne en 2019. Même si de nouvelles hypothèses ont émaillé 2018, il ne faut pas y compter.

 

P.S. 2 Mercredi 24 avril 2019 à 19 h : Conférence par Michel Pierre à Saint Martin de Ré

(13 Avenue Victor Bouthillier
17410  Saint-Martin-de-Ré
)
 
 
 
 

 Il n'y a pas d'affaire Seznec, chronique séculaire d'une folie médiatique.

Tarif 5€.

Tel : 05.46.09.21.22

Dessin de Julien Solé. Pour Télérama. Fin février 2018.

Dessin de Julien Solé. Pour Télérama. Fin février 2018.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Chère Liliane, et cher Marc,

A mon tour de vous offrir mes voeux de bonne année, ainsi qu'à tous les lecteurs de ce blog.
Un an "foiré" ?
Je n'en suis pas si sûr, et votre article, chère Liliane, le démontre amplement.
"Foirées", les fouilles de Morlaix. Oui, trois fois oui, Entre restes de pot-au-feu (ou d'osso-bucco, au choix) et résidus de charbon provenant d'une chaudière à bois, nous avons été servis...
"Foirée", la "piste de Saint Lubin de la Haye. Oui, trois fois oui. Ce qui me sidère, là, mais je ne devrais pas m'étonner outre mesure, c'est que, même si le sentiment de Bertrand Vilain était que "cela ne tenait pas la route", même si, contacté par Mme Morand, Denis Le Her-Seznec "n'a pas donné suite" (cf. l'article précédent de ce blog), le même Denis Le Her-Seznec puisse à présent dire :"Je pense toujours que c’est la seule piste crédible"...
Foirés, les témoignages de Jean-Yves et Gabriel ? Non, trois fois non... D'abord parce qu'ils transpirent la sincérité (oui, je sais, ce n'est nullement un argument décisif). Ensuite parce qu'ils n'ont nul intérêt à se "mettre en avant". SI je ne connaissais pas ce blog, j'aurais probablement ignoré leur existence, et m'en serais tenu à la version Petit-Guillaume/Bernard Le Her/DenisLanglois (qui me suffisait d'ailleurs).
Auront-ils "assez de biscuits en réserve pour demander une juste et bonne révision ???"
Je ne puis que l'espérer, et continuer, en suivant ce blog et en y contribuant éventuellement, à "creuser le sillon"
Répondre
M
Merci, cher Alain, et bonne année à vous aussi.

Moi, ce qui me sidère, concernant le traitement de la piste de Saint-Lubin par Bertrand Vilain et Denis Seznec, c'est qu'il semble bien qu'ils n'aient pas effectué la moindre vérification. Cela leur était pourtant plus facile que pour madame Langellier, puisqu'ils étaient en contact avec madame Morand et pouvaient lui poser tout un tas de questions avant de commencer des recherches (appels téléphoniques, recherches généalogiques et matricules). La première chose à faire avec une piste est d'essayer de l'éliminer, de chercher ce qui la rend impossible. C'est ce qu'a fait madame Langellier très rapidement. Denis Seznec, par contre, a tout d'abord rejeté cette piste, puis l'a adoptée, avec la même absence de sérieux dans les deux cas.
M
Bonne année à vous aussi, Madame Langellier. Vous avez fait un travail formidable sur cette affaire en 2018. Votre blog est le seul endroit où toutes les théories sont détaillées et disséquées. Si la presse se donnait la peine de le consulter à chaque fois avant de publier des articles sur de "nouveaux" éléments concernant cette affaire, elle s'épargnerait le ridicule de la désinformation et de l'amateurisme.

J'ai reçu aujourd'hui un nouveau commentaire sur l'un des billets de mon blog et y ai répondu : https://affaire-quemener-seznec.blogspot.com/2018/04/28.html.

"Quel mic mac", en effet. Toutes ces pistes farfelues soutenues par Denis Seznec n'ont pour but que d'entretenir le flou sur l'affaire, je pense. Le problème est que, bien qu'elles se contredisent toutes, il les considère toutes comme sérieuses. Son slogan : "Mon grand-père était innocent. La Justice refuse de reconnaître son erreur." Tout le reste sert à faire semblant de démontrer cela, mais c'est impossible, car son grand-père était au moins en partie coupable, et ça, il ne pourra jamais l'admettre.
Répondre
L
Bonjour Cher Marc et belle année 2019 à vous.
Merci pour votre commentaire me citant sur votre blog (en-dessous de l'article du 28 avril 2018).
Pour le dernier rebondissement, "la vie c'est simple comme un coup de fil"...
Celui que j'ai su rapidement passé au maire de Saint-Lubin-de-La-Haye et que mes chers confrères n'avaient pas daigné faire...