Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 700 articles.

Affaire Seznec : Le flou des dates dans la version des petits-fils Seznec

J'ai la mémoire qui flanche, je me souviens plus très bien
Voilà qu'après toutes ces nuits blanches, il ne reste plus rien.
Jeanne Moreau

On vient juste de me poser la question.

Impossible d'établir de véritables dates de la mort de Pierre Quémeneur dans ce qui a été révélé par Jean-Yves et Gabriel Seznec...

Ils sont prudents...

Et ils ont bien raison.

Car certains osent prétendre que les petits-fils relaient un conte familial dans l'unique but de glorifier leurs grands-parents.

Revoyons donc tout ça ensemble...

...................

1/ L'accident de Pierre Quémeneur

Il aurait bien eu lieu à Traon ar Vilin, Morlaix.

Mais "pas aux dates officielles".

"LLDonc vous êtes en train de me dire, vendredi 25, samedi 26 et dimanche 27…

JYS : Ces dates-là ont été fournies par mon grand père !

Donc, tout le monde s’est polarisé à chercher des choses…

Et les témoins se sont fiés à ces dates-là pour resituer dans l’espace-temps leurs témoignages."

Langlois en a déduit (et l'affirme comme tel) que c'était le dimanche 27 mai 1923.

Mais rien, absolument rien ne le prouve.

Nous avons comme guide la présence de Petit Guillaume et de la brave Angèle Labigou à la maison.

Mais la pension de Petit Guillaume était à Morlaix.

Et rien ne prouve qu'il ne soit pas sorti un jour de semaine.

Un congé maladie ?

Quant à la bonne, même Rouz s'est gouré dans ses jours d'absence pour l'enterrement de son frère.

Alors...

2/ Le voyage à Paris

Rien ne dit non plus que l'accident de PQ ait eu lieu le lendemain d'un voyage à Paris de  Guillaume et de Pierre.

"Non, je suis en train de vous dire en gros, quand on parle du voyage à telle date, ce voyage-là n’a peut être pas été fait à telle date mais que la date a été donnée par mon grand père et que tout le monde a suivi parce que, en fait, d’après ce que j’ai compris : la disparition de Quémeneur n’a jamais arrangé le grand père."

Pierre Quémeneur venait souvent à Morlaix.

Il parait même qu'il lui arrivait d'y coucher.

Ce qui faisait d'ailleurs jacter les charmants voisins.

Contrairement à ce qui a toujours été soutenu par Denis Seznec, Guillaume était loin d'être un pauvre lampiste.

Il allait souvent à Paris.

Seul.

Et, parfois avec Pierre Quémeneur.

Le voyage à Paris a été évoqué par Guillaume pour étayer sa défense...

On a vu ce que cela a donné...

Il peut donc s'agir d'un court voyage de Guillaume et d'une visite non prévue de Pierre.

Sans aller à la capitale.

Capisci ?

3/ Le cadavre de Pierre Quémeneur

"Vous pensez qu’ils auraient pu emmener la dépouille en-dehors de Morlaix ?

Ah oui, je pense, parce que je sais – en fonction de ce qu’on nous a raconté – qu’ils sont partis longtemps.

Ah bon ?

Les Seznec ?

Ah pas les Seznec mais forcément il a fallu l’emmener et à mon avis ils ont pas mis ça tout près.

Donc, on ne le trouvera jamais.

On ne le trouvera jamais."

Ils sont partis (Guillaume et un pote, et je continue de penser qu'il s'agit bel et bien de de Jaegher) enterrer "proprement" le cadavre de Pierre.

Pourquoi pas Traou Nez ?

Il le collait ainsi sur ses terres.

Et cela expliquerait l'acharnement de Jeanne Le Her (et de Denis Seznec) à chercher sur ces terres.

Voilà qui exclue d'office la thèse du cellier et celle de la chaudière.

Exit donc les scories de mâchefer, même analysées par le plus grand spécialiste mondial en la matière (lol de chez lol).

4/ Le serment 

Quand ce serment a-t-il eu lieu ?

Ils (Guillaume et son pote) sont partis plus d'une demie journée pour l'enterrement.

Donc, le serment aurait eu lieu l'après-midi du lendemain de l'accident.

Guillaume embarque sa femme, sa bonne et Petit Guillaume pour jurer devant un évêque.

Je rappelle ici, pour les incrédules, que cela n'a rien d'étonnant de voir les Seznec fréquenter un évêque.

Ils étaient de purs calotins.

Et leurs mômes étaient tous élevés dans des pensionnats religieux.

Ce qui les amenait à fréquenter l'évêque du coin.

Mes parents, de classe moyenne, connaissaient fort bien leur évêque.

mes beaux-parents aussi.

C'est la "Catholic Connection".

Ce serment est effectué devant une croix.

Et pas n'importe laquelle.

Fortes chances pour que ce soit celle du calvaire du Menez Hom à Plomodiern (Gabriel Seznec a des souvenirs qui lui reviennent en ce sens).

Ce fameux Menez Hom en direction duquel Guillaume Seznec disait son chapelet au bagne.

Pas de hasard.

Je rappelle également ici que de confession en confession, le secret des Seznec a dû passer de l'évêque Adolphe Duparc de Quimper à l'évêque Pierre-Marie Gourtay de Cayenne.

Lire :

Le serment devant le prêtre 

et...

D'un évêque à l'autre

 

Ce qui explique pourquoi Guillaume Seznec a pu bénéficier de conditions moins dures dans son quotidien du bagne.

5/ Les promesses de vente

Elles ont été confectionnées par Guillaume Seznec.

En juin 1923.

Pour ne pas perdre ses économies.

Il s'était débarrassé de la foutue machine à écrire qui a servi à les confectionner.

Et...

Surprise...

C'est, sans aucun doute, la police qui a collé une machine à écrire dans le grenier du chauffeur.

Ce qui a permis de faire tomber Guillaume le 6 juillet 1923.

Pour les dollars or...

Oui, ils ont existé.

Non, on ne connaîtra jamais leur montant.

Mais j'ai un doute (et je ne suis pas la seule)...

Guillaume les aurait-il confié à Mgr Duparc pour payer les pensionnats à venir de ses enfants ?

Lire :

Mais qui a payé les études des enfants Seznec ?

 

Au total : 18 années de pension à régler...

Et Mgr Adolphe Duparc n'avait pas de fortune personnelle.

.......................

Que d'incertitudes !

Que de points d'interrogation sur les dates.

Alors, que Denis Seznec cesse de m'injurier !

Que Skeptikos et Seznek cessent de tremper leurs plumes dans le fiel pour me critiquer tous azimuts !

Car, sachez-le, je n'ai pas l'intention, à ce jour, d'écrire le moindre ouvrage avec toutes les zones d'ombres qui existent encore dans la nouvelle version de cette histoire.

Par contre, que Denis Langlois reçoive ici mes excuses.

Car je sais désormais qu'il y a bien un arrière-petit-enfant qui a demandé les fouilles de Traon ar Vilin au procureur de Brest et à celle de Rennes.

Et qui a demandé la révision du procès de Guillaume.

J'ai été en contact avec lui.

Et j'en ai la preuve écrite.

Reste maintenant à comprendre pourquoi le procureur de Brest a jugé bon de mentir à Jean-Yves Seznec quand il lui a posé la question.

Mais gardez toujours à l'esprit ce qu'a déclaré le même Jean-Yves Seznec :

"L'affaire Seznec, c'est une histoire toute simple qui a été compliquée à outrance."

Ce qui semble totalement impossible à réaliser pour certains d'entre vous.

Liliane Langellier

 

P.S. Pour plus de précisions sur les dires des petits-fils, lire :

Les confidences de Jean-Yves Seznec à Liliane Langellier 

 

 

La plaque en l'église de Saint-Sauveur (cassée depuis).

La plaque en l'église de Saint-Sauveur (cassée depuis).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article