Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Affaire Seznec Investigation

Le blog de Liliane Langellier. Premier blog sur l'affaire Seznec. Plus de 880 articles.

Affaire Seznec : Les fils de Petit Guillaume

L'important n'est pas la manière dont l'injure est faite, mais celle dont elle est supportée.
Sénèque / De la colère

Oui, je l'ai en travers...

En travers de la gorge.

Parce qu'un autre qui tourne les événements actuels à son seul bénéfice en ce moment, c'est Denis Langlois.

Vous l'avez lu son dernier message à l'avocat ?

'(...) les révélations des fils de Petit Guillaume faites en 2018 à Me Denis Langlois et à Liliane Langellier"

Le lecteur qui lit "ça", il comprend quoi ?

Que les (autres) petits fils Seznec ont confié leur vérité à Me Denis Langlois - ci-devant avocat - et à une misérable blogueuse qui passait par là et qui, comme elle a vu de la lumière, est montée  : Liliane Langellier.

Oui, vous savez la LB de Vilain.

La Blogueuse.

Mais pourquoi ne peuvent-ils pas, une bonne fois pour toutes, me laisser toute la place qui me revient ?

Je suis la seule femme à travailler sur cette affaire...

Et je ne mérite pas d'être traitée ainsi !

Qui le mériterait d'ailleurs ?

Remarquez, je sais pourquoi.

Parce qu'ils sont humiliés suite aux fouilles de Morlaix...

Et, là, il y a de quoi !

Mais ils n'avaient qu'à pas !

Alors je vais dire...

................

En mai 2015, après avoir bossé comme une dingue sur la généalogie des Seznec, et, histoire de comprendre ce qui me gênait dans le nouveau livre de Langlois...

J'ai tenté de joindre Gabriel Seznec.

Gabriel est le dernier fils de Petit Guillaume.

Qui a eu quatre enfants.

Mais en tentant de le joindre, je suis d'abord tombée sur Madame Claudie Neyret Seznec, sa maman.

Joie !

Elle avait récupéré le livre que l'avocat avait (gracieusement) envoyé à son fils aîné Jean-Yves et elle l'avait lu.

Oui, et j'insiste : au cours de ses chers travaux pour son livre "Pour en finir avec l'affaire Seznec", Me Denis Langlois n'a jamais joint une seule personne de la famille de Petit Guillaume.

Madame Claudie Neyret-Seznec...

Elle, elle  a été discrète.

Très discrète.

Se tenant en retrait.

En retrait de l'affaire.

Comme elle l'a toujours été.

Et voilà comment Denis Langlois a récupéré l'info.

Il a peut-être des glissements sémantiques, mais ça se soigne !

Voilà donc ce qu'écrivait Denis Langlois après MA conversation téléphonique avec Mme Claudie Seznec :

2 juin 2015. Article de Liliane Langellier sur son Blog Affaire Seznec Investigation 
(Entretien téléphonique avec Mme Claudie Seznec, veuve de Petit-Guillaume.)

Et dans le mail afférent daté du 2 juin 2015 :

"Chère Liliane Langellier,

 

Merci pour l'excellent et émouvant papier que vous avez consacré aux derniers développements de l'Affaire et à mon livre. Bravo pour vos recherches. J'ignorais que Claudie Seznec était toujours vivante. J'ai été récemment en contact avec l'un de ses fils qui ne me l'a pas dit. Il est vrai que je n'ai pas pensé à le lui demander.

 

Le long entretien que vous avez eu avec Claudie confirme effectivement que la famille de Petit-Guillaume ne remet pas en cause l'existence et le contenu du témoignage du fils de Seznec. Ce n'est bien sûr pas la position de Denis Le Her-Seznec qui, dans l'une de ses rares réactions, a soutenu qu'il n'existait pas de "secret de famille" et que toute ladite famille était totalement unie (sous-entendu derrière lui et ses positions)."

 

En fait ce que me dit Claudie Neyret à moi lui profite aussi à lui...

Oui "récemment en contact" mais pas pendant l'écriture de son livre.

Même système mais en plus soft que récemment.

Où, là, il a décroché le pompon !

Alors que je n'y croyais plus, Gabriel Seznec me rappelle...

Sa première parole sur le livre de Langlois : "Et encore un livre de plus inutile sur l'affaire !"

Lui et moi, nous allons correspondre...

De juin à octobre 2015. 

Fin février 2018...

Quand l'histoire des fouilles de Morlaix agite les médias de France et de Navarre, je joins de nouveau Gabriel.

Claudie Neyret Seznec est toujours vivante.

Même si affaiblie.

Nous correspondons tous deux par SMS.

Il est précautionneux pour moi.

Et s'inquiète quand je défends par trop fort sa grand mère !

Nous élaborons tous deux un projet.

Et puis,

Et puis Claudie meurt le jeudi 22 Mars dernier.

Et c'est Jean-Yves Seznec qui va me l'apprendre le Samedi 24 Mars.

Je ne connais pas Jean-Yves.

Je sais qu'il existe et qu'il est l'aîné de Petit Guillaume.

Ben oui, vu que je suis la seule à avoir fait la généalogie complète de leur famille.

Ce qui, du coup, m'a donné envie de faire celle de la mienne.

C'est le week-end des Rameaux.

Jean-Yves ne me parlera pas de leur secret ce samedi-là.

Il va me rappeler le lundi 26 mars.

Et c'est ce jour-là que les deux frères vont me raconter...

Ce que leur père Petit Guillaume leur a toujours dit...

Bien sûr que je suis très émue en les écoutant.

Très émue.

Et je me demande rapidement comment traduire cela en mots.

Sans les trahir.

Parce que, oui, vous vous souvenez, je suis journaliste !

Et je vais le traduire en mots illico presto sur ce blog.

Que je vais leur donner à lire...

Et non pas comme l'écrit Bertrand Vilain :

"Nous communiquerons à ce sujet ultérieurement. Les membres de la famille n'ont accordé aucune autorisation pour que l'on diffuse leur identité et ils n'ont jamais autorisé qui que ce soit à communiquer à leur place."

Mais qu'est-ce qu'il en sait ?

Mais qu'est-ce qu'il peut être haineux, ce bougre !

Il faut bien qu'il se venge de s'être ridiculisé avec ses fouilles "privées".

Tous ceux qui savent lire, ont pu lire ce qu'il a osé écrire sur Wikipedia :

Sous le titre pompeux de "Les fouilles de février-mars 2018"

"En 1978, Petit Guillaume, l'un des fils des époux Seznec, aurait confié à l'un de ses neveux que le jour du drame (il était alors âgé de 12 ans) il avait entendu Pierre Quéméneur faire des avances à sa mère et l'avoir vu au sol, aux pieds de sa mère, peut-être frappé à la tête avec un chandelier. Se fondant sur ces propos, la justice ayant refusé de faire effectuer des fouilles compte tenu de la décision de la Cour de révision de décembre 2006, un groupe de bénévoles a décidé d'entreprendre des « fouilles privées » le 24 février 2018 avec l'accord du propriétaire de l'ancienne demeure des Seznec à Morlaix, afin de tenter de mettre au jour le corps de Pierre Quéméneur. Au cours des fouilles effectuées le 24 février 2018 dans l'ancienne cave et l'ancien cellier, un os a été retrouvé, ce qui a conduit à l'arrêt des fouilles privées et à l'intervention de la police et de la justice. Sur le fondement des indications d’un médecin légiste, il a été un moment considéré que l’os retrouvé pouvait être une tête de fémur humain. Une enquête confiée à la police judiciaire de Rennes a été ouverte. Après expertise en anthropologie médico-légale effectuée par le CHU de Nantes, le procureur de la République de Brest a indiqué qu’il s’agissait en fait de restes de bovidé, ce qui met un terme à l’enquête de police. Le 3 mars 2018, les scellés ayant été retirés, les bénévoles ont repris les fouilles privées. Au final, celles-ci n’ont rien donné de probant."

Pour être pompeux, ça c'est pompeux  😀😁😂🤣

Donc, je vais retranscrire leur vérité aux petits-fils sur ce blog avec leur autorisation.

Parce qu'ils m'ont téléphoné pour me demander d'écrire leur vérité sur mon blog...

D'une part, parce que je suis la seule à m'être souciée d'eux.

D'autre part, parce qu'il est devenu célèbre, mon blog, et que pour le camp en face, c'est là que le bât blesse !

Mon blog où Denis Langlois demande que je lui présente des excuses publiques (???)

Car, moi, je sais que jamais aucun arrière petit-fils n'a demandé au procureur de la République de Brest de faire des fouilles à Morlaix.

Mes 3 blogs qui ont totalisé 26.696 visiteurs depuis l'histoire des fouilles.

Avec 48 billets écrits entre le 24 Février et le 4 avril 2018.

Et mes deux blogs Seznec  qui ont totalisé depuis leur création (août 2010) : 792 commentaires.

Pour un total de 363 billets.

Oui, dans les commentaires de mes blogs, sont venus écrire tous les grands cadors de l'affaire Seznec.

Parce que l'affaire Seznec je m'en occupe avec passion depuis septembre 1992.

Oui, ça a fait 25 ans.

De 1992 à 2007 j'ai été en relations constantes avec Denis Seznec.

Le petit-fils à qui on doit la médiatisation de l'affaire !

Même si je ne suis pas d'accord avec ses thèses, je salue sa pugnacité.

Et, moi, je ne l'ai jamais injurié !

M'ont appelée longuement chez moi tous ceux qui étaient de près ou de loin liés à l'affaire :

Michel Keryel, auteur de "Autour de Seznec" et de "L'impossible réhabilitation".

Keryel, avec son style si particulier, Keryel qui a eu accès au dossier Seznec, via Gestermann.

Bruno Gestermann qui va m'appeler aussi de nombreuses fois.

Oui, Bruno Gestermann, vous savez, le procureur de Quimper en 2002. Celui qui a donné aussi à Bernez Rouz la précieuse autorisation de voir le dossier Seznec...

Bernez Rouz qui est venu m'interviewer ici dès l'été 2004.

Et à qui j'ai signalé fin août 2008 le CDRom "américain" de Baker et Vilain. CDRom "américain" posté en fait de Landerneau !

Maintenant, tout le monde le sait, Albert Baker, c'est le grand père de l'épouse américaine de Vilain (Tulsa, Oklahoma)...

J'ai eu de longues conversations par mails (2008/2015) avec SaintOp/Kadillak/Seznek, l'auteur du blog "L'affaire Seznec revisitée".

Je l'ai connu sur le forum de Marylise Lebranchu et re-croisé sur le forum Justice Affaires Criminelles..

Forum Lebranchu où je suis longuement intervenue de décembre 2006 à Février 2007.

SaintOp est celui qui, de loin, m'a apporté le plus d'éclaircissements sur ce cold case.

Lui, avec son humour légendaire, il doit bien se marrer quand il voit où en est tombée l'affaire...

C'est à lui que j'ai piqué l'expression "les trois orfèvres de Saint Eloi"...

Désormais, je sais qui il est et nous correspondons sur Twitter et sur Instagram.

J'ai aussi en stock plus de 200 mails de Denis Langlois...

Skeptikos et moi nous conversons toujours aimablement.

Depuis belle lurette maintenant.

Louis François le médiateur du forum "Justice Affaires Criminelles" est sur ma page personnelle Facebook.

Oui, je suis aussi intervenue sur ce forum. On peut le vérifier.

Tout ça...

Tout ça alors que la page Facebook "Affaire Seznec" de Bertrand Vilain, depuis sa création, le jour du printemps, ne compte à aujourd'hui que 15 membres...

Et que ce qui reste de son blog compte zéro commentaire.

Vous comprenez mieux les jalousies maintenant ?

Et les tentatives désespérées pour faire fermer mes blogs...

Revenons à nos moutonnssss

Et oui, ils étaient d'accord, les fils de Petit Guillaume...

Et oui, les petits fils de Guillaume Seznec, ils savent que je n'ai jamais trahi un seul de leurs mots.

Et cela va donner mon tout premier billet :

Lundi 26 Mars : Enfin la vérité dans l'affaire Seznec !

Oui, depuis le 26 mars, j'ai écrit un total de 14 billets (+ 1 sur Mediapart), pour essayer de faire coller l'histoire Seznec avec leurs dernières révélations.

Car je sais qu'ils me lisent.

Les fils de Petit Guillaume.

 

Je vous ai dit tout ça...

Je vous ai dit tout ça et désormais je n'en parlerai plus.

Puisque, après mes deux plaintes au procureur général de la République de Brest...

J'intente désormais une action en justice.

Contre ces mauvais coucheurs.

Pour harcèlement et diffamation.

Je vais être aussi très vigilante à ce que ni Vilain ni Maillot ne s'accaparent ce que j'ai écrit sur ce blog..

Vilain qui est un obsédé du copyright...

A souvent une tendance très "cuckoo's nest" à s'approprier les travaux des autres. 

Je n'en parlerai donc plus...

Parce que ce que je souhaite maintenant...

C'est seulement avancer et me consacrer à ce que m'ont révélé les fils de Petit Guillaume !

 

Liliane Langellier

 

P.S. Un peu de soleil dans l'eau froide...

Marc D (Marc du Ryez) qui intervient souvent dans les commentaires de ce blog, vient d'ouvrir le sien.

Lire  :

L'affaire Quéméner - Seznec

 

Bienvenue au club, cher Marc...

Et que le vent soit bon pour votre nouveau blog.

Parce que si vos articles sont aussi pertinents que vos commentaires....

Soyez certain que je ne manquerai pas de vous lire !

 

P.S. 2 Allons bon ! Voilà que Madame Chantal Langlois (Dupuy-Saunier) vient de trouver le bouton pour essayer de faire interdire mon blog...

Elle n'a pas dû lire ce qu'a écrit son mari...

Dans son nouvel ouvrage :

 

Oui, sur Twitter Denis Langlois il est @denislanglois68

Denis Langlois qui, au nom de Mai 68, et pour son cinquantenaire, nous crie partout qu'il est interdit d'interdire !

"Faites ce que je vous dis, mais ne faites pas ce que je fais !"

 

 

P.S.3 Tiens, histoire de me détendre...

Je viens d'écrire un joli petit billet :

"Grâce à eux..."

 

Sur mon blog "Chez Jeannette Fleurs".

 

Affaire Seznec : Les fils de Petit Guillaume
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Merci, Liliane. C'est vous qui avez réussi à me re-passionner pour l'affaire.<br /> <br /> Je suis vraiment consterné par les attaques que vous subissez. Il y a donc un clan qui décide de ce qui peut se dire ou pas sur l'affaire, leur affaire, et qui cherche à imposer sa vérité officielle. Et ils critiquaient Denis Seznec !<br /> <br /> Bon courage pour traverser tout ça, mais je suis sûr que vous n'en manquez pas.
Répondre
L
Je ne manque certes pas de courage...<br /> Mais ce qu'ils font est encore pire que ce que je dis...<br /> Ils veulent me discréditer auprès des fils de Petit Guillaume.<br /> Et oui, c'est médiocrité sans frontières !
M
Vos adversaires feraient bien de baisser le ton. Ils sont déjà assez ridicules avec leurs fouilles où ils tombés sur un os (hi hi hi hi)
Répondre
M
Le plus drôle, Michel, c'est qu'ils pensent que trouver un os de Quéméner chez Seznec prouverait que leur version est la bonne ! Or, le retour du cadavre de Houdan à Morlaix n'a pas été exclu (même si je n'y crois pas une seconde). Les même personnes insistent sur les rideaux fermés de la Cadillac à La Queue-lez-Yvelines (la Cadillac n'avait pas d'habitacle et il avait fait très froid cette nuit-là, mais ça n'est pas grave, disons que Seznec avait quelque chose à cacher) et se focalisent sur la chaudière, mais ne voient pas que tout ça colle avec la thèse de l'accusation.
L
Merci Michel...<br /> Très sensible à votre gentillesse...